Vallouimages

Site sur Vallouise, les Écrins, les Alpes et bien d'autres massifs, régions et pays

 

 

 

 

le portail de l'Oisans

Accès

Plan

Mail 

Home  Accueil 
Oisans - Accueil
Vallouise  Les Écrins 
Haute Romanche
Grandes Rousses
Vénosc Huez
Vallée du Vénéon
St-Christophe-en-Oisans
La Bérarde
Lac Lauvitel
Toponymie générale
 

______________________

Cliquer sur les photos

pour les agrandir

______________________

Extension des glaciers à la fin du Petit Âge Glaciaire

Massif des Grandes Rousses - Glaciers vers 1880

Collection Vallouimages -Vers 1880

______________________

Glaciers de la

vallée du Ferrand

Massif des Grandes Rousses - Glaciers de la vallée du Ferrand

 

Massif des Grandes Rousses - Glaciers du Ferrand

Google Earth - Etat en 2003/2006

______________________

Glaciers des Quirlies et des Malatres

Massif des Grandes Rousses - Glaciers des Malatres et des Quirlies

Google Earth - Etat en 2003/2006

______________________

Glacier du Grand Sablat

Massif des Grandes Rousses - Glacier du Grand Sablat

 

Massif des Grandes Rousses - Glacier du Grand Sablat

Google Earth - Etat en 2003/2006

______________________

Extensions des Glaciers des Malatres et des Quirlies

Massif des Grandes Rousses - Glaciers des Malatres et des Quirlies

Photo Vallouimages - Septembre 2009

______________________

Extensions des Glaciers des Malatres et des Quirlies

Massif des Grandes Rousses - Glacier des Quirlies

Fond photo IGN 1967

______________________

 Glacier des Quirlies

Massif des Grandes Rousses - Glacier des Quirlies

Photo Vallouimages - Septembre 2009

______________________

 Glacier des Quirlies

Massif des Grandes Rousses - Glacier des Quirlies

Photo aérienne  Michel Caplain Octobre 2002

______________________

 Glacier des Quirlies

Massif des Grandes Rousses - Glacier des Quirlies

Photo Thomas Bonnet - Mai 2007

______________________

Moraine en bordure du Lac  des Quirlie

Massif des Grandes Rousses - Lac des Quirlies

Photo Vallouimages - Septembre 2009

______________________

Glacier des Quirlies

Massif des Grandes Rousses - Glacier des Quirlies

Photo Vallouimages - Septembre 2009

______________________

Glacier des Quirlies

Massif des Grandes Rousses - Glacier des Quirlies

Photo Vallouimages - Septembre 2009

______________________

Lac des Quirlies

Massif des Grandes Rousses - Lac des Quirlies

Photo Vallouimages - Septembre 2009

______________________

Moraines des Quirlies

Massif des Grandes Rousses - Moraines des Quirlies

Photo Vallouimages - Septembre 2009

______________________

Ancienne moraine

Massif des Grandes Rousses - Ancienne moraine

Photo Vallouimages - Septembre 2003

______________________

Moraine fossile et verrou

Massif des Grandes Rousses - Moraine fossile et verrou

Photo Vallouimages - Septembre 2009

______________________

Pierre de l'Oiseau

Massif des Grandes Rousses - Pierre de l'Oiseau

Photo Vallouimages - Septembre 2009

______________________

Moraine fossile

Massif des Grandes Rousses - Moraine fossile

Photo Vallouimages - Juin 2005

______________________

Beaucoup de rochers transportés par les glaciers, les blocs erratiques, comportent une évocation des oiseaux dans leur nom. Les anciens ne comprenant pas  comment ils avaient pu arriver là tout seuls rappelaient que c'était comme s'ils avaient été transportés par un oiseau.

______________________

 

 

Accueil

Oisans - Accueil

Grandes Rousses

Vallée du Ferrand

Massif des Grandes Rousses - Haut Oisans

Glaciers de la Vallée du Ferrand

____________________

Glacier des Quirlies, Glacier des Malatres, Glacier du Grand Sablat

____________________

Glacier des Quirlies

Glacier des Malatres

Glacier du Grand Sablat

Autres

 

Massif des Grandes Rousses - Glacier des Quirlies

Le massif des Grandes Rousses doit l'existence de glaciers sur ses 4 versants à sa position et à son altitude qui lui valent de prendre de plein fouet les précipitations venant de l'ouest. Sa géomorphologie a enregistré la présence d'un englacement significatif à son échelle. Les vallées qui le délimitent et les vallons affluents sont typiquement glaciaires :

- vallée de l'Eau d'Olle à l'ouest et au nord-ouest ;

- vallée de l'Arvan au nord ;

- vallée du Ferrand à l'est ;

- vallée de la Sarenne au sud.

Les Rochers du Génépi, les  Rochers de la Curiaz , le bassin du Rieu Blanc au nord témoignent de l'extension de sa couverture glaciaire et les lacs omniprésents occupent tous les ombilics, notamment sur le versant ouest du massif où chaque gradin est occupé par une génération de lacs lacustres, témoin chacune d'une phase de recul du grand Glacier des Rousses qui recouvrait autrefois tout le versant.

Glacier des Quirlies

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

Massif des Grandes Rousses - Versant est

La chaine des Grandes Rousses depuis les Sommets de Sarenne à gauche jusqu'à la Cime du Petit Sauvage à droite. Au centre, le Mont Savoyat, un peu avant, et le Pic Bayle. Le Glacier du Grand Sablat est caché à gauche derrière la Côte Séverail qui descend du Mont Savoyat. Le Glacier des Malatres, au centre, fait langue commune avec le Glacier des Quirlies en face.

Massif des Grandes Rousses - Versant est

Photo Vallouimages - Fin septembre 2009

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Le versant est du massif des Grandes Rousses dans la haute vallée du Ferrand en Haut Oisans est fortement marqué par la présence ancienne des glaciers. Toute sa morphologie est glaciaire, cirques, roches moutonnées, moraines, lacs, etc.

D'amont en aval, on rencontre :

  • Le Glacier des Quirlies, entre le Pic de l'Étendard (3464 m) et le Pic Bayle (3465 m) ;

  • Le Glacier des Malatres, entre le Pic Bayle et le Mont Savoyat (3345 m) ;

  • Le Glacier du Grand Sablat entre le Pic Bayle et le Pic du Lac Blanc (3323 m) ;

  • Le Cirque du Cerisier où un petit lac et les névés de début d'été sont tout ce qu'il reste d'un petit glacier de cirque, entre les deux Sommets de Sarenne (3129 et 3063 m).

Glacier des Quirlies - Automne 2002

En 2002, les glaciers paraissent bien fournis. Sa partie gauche (à droite sur la photo du milieu) est encore puissante et porte deux petites moraines médianes en sus de la moraine du front. Elles sont issues de la confluence vers 3000 m de deux courants de glace issus des pentes supérieures de la face nord-est du Pic Bayle. Le front du glacier est abrupt au dessus du lac sur lequel il se fragmente dans un grand fracas de blocs de glace qui se brisent dans le lac.

Glacier des Quirlies - Depuis le nord par delà le Col des Quirlies

Glacier des Quirlies - Depuis le sud

Lac et Glacier des Quirlies

Front du Glacier des Quirlies

Front du Glacier des Quirlies

Vues aériennes depuis le nord et depuis le sud

Lac et glacier

Front du glacier

Fin septembre et début octobre 2002

Photos Michel Caplain d'après diapositives Kodak Elite

Cliquer sur les photos pour les agrandir

La distinction toponymique entre les deux glaciers des Malatres et des Quirlies n'est à  vrai dire pas très justifiée dans la mesure où ils constituent un ensemble glaciaire unique où l'un est d'ailleurs l'affluent de l'autre ou ... l'inverse. Mais le lac et la célébrité du second on fait oublier le premier dont la langue propre est en voie de disparition. Malatres, Quirlies, Sablat sont des noms qui évoquent la nature du terrain : Malatres, Malatra dans la vallée d'Aoste, évoquent un mauvais passage, un mauvais endroit du bas latin MALASTRA (1) ; Quirlies indique un lieu rocheux de la racine CAR ; Sablat, un lieu sablonneux. Cerisier est obscur à ces altitudes supérieures à 2500 m, probablement une attraction.

Glacier des Quirlies - Automne 2003

2003 est la dernière année où le glacier plonge encore dans le lac et l'alimente en blocs de glace. Sa langue est encore puissante en son centre mais sa partie droite (vue de face) donne déjà de sérieux signes d'amenuisement sur son socle rocheux.

Glacier des Quirlies - Le Ferrand

Glacier des Quirlies

Glacier des Quirlies

Glacier des Quirlies

Glacier des Quirlies

Fin septembre 2003

Glacier des Quirlies

Glacier des Quirlies

Glacier des Quirlies

Glacier des Quirlies

Glacier des Quirlies

Fin septembre 2003

Photos Vallouimages d'après diapositives Kodak Elite

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Le Glacier des Quirlies en impose encore. Il résulte de la confluence des glaces issues des pentes supérieures du Pic de l'Étendard, Glacier des Quirlies stricto sensu, et d'une langue diffluente du Glacier des Malatres. La confluence des deux glaciers est matérialisée par une moraine médiane bien marquée qui, à son extrémité, constitue aujourd'hui de fait le front du glacier. En effet, les deux glaciers sont des glaciers blancs où l'ablation est forte que sous la moraine. Résultat, les deux langues s'enfoncent et régressent plus vite que la partie protégée par la moraine qui se retrouve en avant. Le retrait du glacier a provoqué l'apparition d'un lac juxta-glaciaire dans les années 1950 dans un ombilic creusé en amont du gradin de confluence avec la haute vallée du Ferrand.

Lac et Glacier des Quirlies

Le lac était alors proche de sa dimension maximale mais le glacier plongeait encore dedans. Le retrait du lac est survenu en 2004. Il aura donc fallu environ 55 ans pour que le glacier dégage complètement le lac sur environ 550 mètres.

Massif des Grandes Rousses - Lac et Glacier des Quirlies

Photo Vallouimages d'après diapositives Kodak Elite - Fin septembre 2003

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Depuis 2004, le glacier ne plonge plus dans le lac. Au contraire son front sous la moraine continue à s'en éloigner, alors que le front des glaces sur son flanc droit régresse encore plus vite sur les rochers surchauffés de sa rive gauche et que la langue des Malatres moins exposée résiste mieux. Son front du côté gauche pourrait vite remonter vers 2800 m à l'orée d'un gradin rocheux. Son front sous la moraine médiane a perdu la forme abrupte qu'il avait lorsqu'il se cassait dans le lac mais a au contraire adopté la forme en biseau caractéristique des glaciers en recul : il devrait continuer à s'éloigner lentement du lac. En 2008, il en était à 20 mètres ; après l'été torride de 2009, cette distance avait pratiquement doublé. 

Glacier des Quirlies - Juin 2005

Au printemps 2005, le glacier ne plonge plus dans le lac et n'exerce plus de pression sur la glace en surface.

Glacier des Quirlies et Lac - Le Ferrand

Glacier et Lac des Quirlies

Glacier et Lac des Quirlies

Glacier et Lac des Quirlies

Lac des Quirlies

Début juin 2005

Glacier des Quirlies -Fin septembre 2009

 

Glacier des Quirlies et Lac - Le Ferrand

Glacier des Quirlies et Lac

Glacier des Quirlies et Lac

Glacier des Quirlies

Lac des Quirlies

Fin septembre 2009

Photos Vallouimages

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Lors des phases de glaciation, les deux Glaciers des Malatres et des Quirlies n'en faisaient qu'un avec simplement un affleurement rocheux au niveau du Râteau des Rousses. Ils recouvraient entièrement la pente, les grandes zones de roches moutonnées sous le Glacier des Malatres en témoignent, et remplissaient la vallée du Ferrand, les versants érodés 1, 2 et 3 de l'Échine de Praouat en face du débouché des glaces en sont le résultat (2). Une diffluence devait même exister vers la Valette par le Fond du Ferrand. Des moraines fossiles  sont les témoins des poussées du Dryas jusqu'en amont du Chalet des Quirlies. Le beau bloc erratique de la Pierre de l'Oiseau situé au dessus de ces moraines est probablement un résultat des grandes glaciations.

Échine de Praouat

 

Extension des glaciers wurmiens sur le versant est du massif des grandes Rousses

D'après l'excellent site Paysages Glaciaires de Claude Beaudevin

in L'Échine de Praouat, Relief révélateur

Au maximum du Petit Âge de Glaciaire, le glacier était suffisamment puissant pour déborder son verrou et son front se situait un peu en-dessous. Vers 1890, le front du glacier occupait toute la largeur du sommet du gradin de confluence. Lors des maximums du PAG, cette langue glaciaire était bifide et franchissait le gradin jusqu'aux altitudes de 2450 m pour le front nord et de 2350 m pour le front sud (3). On observe en effet nettement sur le terrain deux petits vallons de chaque côté correspondant à une re-diffluence des langues des Malatres et des Quirlies. La dynamique glaciaire donnait alors la priorité au Glacier des Quirlies stricto sensu, qui repoussait la langue des Malatres contre le Râteau des Rousses et la forçait à déborder ensuite vers la droite. Le front est resté stable de 1905 et 1923, a connu une poussée d'une centaine de mètres de 1923 à 1933, puis a ensuite rapidement régressé. En 1905, l'épaisseur maximale de glace à l'emplacement du lac était de 120 mètres (3).

Glaciers des Malatres et des Quirlies - Évolution diachronique

Évolution des glaciers de la vallée du Ferrand d'après des photos aériennes prises en 1952 et 1971.

Glaciers du versant est des Grandes Rousses

Glaciers du versant est des Grandes Rousses

Glaciers des Malatres et des Quirlies

Glaciers des Malatres et des Quirlies

Glaciers des Malatres et des Quirlies

Glaciers de la vallée du Ferrand

←              Glaciers des ...

Août 1952

Août 1960

Août 1967

Août 1971

Août 1952

Glaciers des Malatres et des Quirlies

Glaciers des Malatres et des Quirlies

Glaciers des Malatres et des Quirlies

Glaciers des Malatres

Glaciers des Malatres

... Malatres et des Quirlies

Glaciers des ...

Août 1960

Août 1967

Août 1971

Août 1952

Août 1960

D'après photos aériennes IGN - Mises en forme Vallouimages

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Vers la fin des années 1940, le glacier ne débordait plus sous le Râteau des Rousses mais occupait encore tout l'ombilic derrière le verrou. Il a déposé une moraine latérale à gauche du lac et du torrent. Le dégagement du lac semble avoir commencé dans les toutes dernières années des années 1940 (1,32 ha en 1948). Il ne s'agissait alors que d'une grosse flaque d'eau à son front. Le lac a commencé à devenir marqué au début des années 1950 (2,44 ha en 1950). On le remarque bien déjà sur la photo aérienne d'août 1952. Le front a continué à reculer jusqu'en 1974. Il a ensuite commencé à réavancer jusqu'en 1985 pour à nouveau reculer jusqu'à la situation actuelle. L'extension du lac a suivi ce recul du front et le soubresaut des années 1970. Il mesurait ainsi 9,5 ha en 1974 mais plus que 8,9 ha en 1981 (3). Le dégagement complet des 550 mètres du lac s'est prolongé sur environ 55 ans soit au rythme d'un recul moyen du front de 10 mètres par an.

Glaciers des Malatres et des Quirlies - Évolution diachronique

Évolution des Glaciers des Malatres et des Quirlies d'après des photos aériennes prises en 1952 et 1971.

Glaciers des Malatres et des Quirlies

Glaciers des Malatres et des Quirlies

Langue du Glacier des Quirlies

Langue du Glacier des Quirlies

Langue du Glacier des Quirlies

                  ... Malatres et des Quirlies                 

Langue du Glacier des Malatres ...

Août 1967

Août 1971

Août 1952

Août 1960

Août 1967

Langue du Glacier des Quirlies

Glacier des Malatres

Glaciers des Malatres et des Quirlies

Glaciers des Malatres

Glaciers des Malatres

... et des Quirlies         

Glacier des Malatres

Août 1971

Août 1952

Août 1960

Août 1967

Août 1971

D'après photos aériennes IGN - Mises en forme Vallouimages

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Le retrait du glacier s'accompagne d'une modification de sa morphologie et de sa dynamique. Les photos anciennes montrent que le Glacier des Quirlies pousse la langue issue du Glacier des Malatres contre le Râteau des Rousses et que c'est sa contribution qui l'emporte sur le front du glacier. C'est son recul qui a provoqué le dégagement du lac. Aujourd'hui, c'est aussi son recul qui provoque la remontée de la partie gauche du front en haut du gradin rocheux en amont du lac. La langue issue du Glacier des Malatres régresse moins vite et c'est maintenant elle qui est en avant à droite de la moraine médiane. L'exposition est maintenant le paramètre prépondérant pour expliquer la différence de dynamique des deux glaciers. Même si les surfaces des anciens bassins d'alimentation (qui le sont effectivement de moins en moins) sont à l'avantage du Glacier des Quirlies, la différence d'ablation est à l'avantage du Glacier des Malatres dont la langue recule moins. À plus ou moins long terme, on ne peut pas exclure l'apparition d'un lac en amont du gradin rocheux supérieur dont l'origine tectonique est  liée à la Faille de Cassini (4).

Glaciers des Malatres et des Quirlies

Ces deux photos, prises de deux lieux qui se font face, le Col des Quirlies et l'extrémité ouest de l'arête du Râteau des Rousses, montrent encore de beaux restes, mais la perte d'épaisseur est manifeste et l'enfoncement des glaciers est net. La langue glaciaire sous le Col des Quirlies se réduit régulièrement et il n'en restera bientôt plus rien.

Massif des Grandes Rousses - Glaciers des Malatres et des Quirlies

Massif des Grandes Rousses - Glaciers des Malatres et des Quirlies

Glaciers des Malatres et des Quirlies vus du Col des Quirlies à gauche, du Râteau des Rousses à droite

Photos Vallouimages - Juillet 2011

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Le Glacier des Malatres recouvre le versant est du Pic Bayle. L'essentiel de ses glaces s'écoulent aujourd'hui vers le Glacier des Quirlies. Il n'y a plus de dynamique glaciaire pour le Glacier des Malatres stricto sensu orienté au sud-est qui régresse vite, notamment sous sa partie droite sous le Mont Savoyat où l'apport de glace s'est tari.

Une langue difflue toujours à l'ouest du Râteau des Rousses, mais son recul rapide a dégagé un beau lac pro-glaciaire (5) sur le petit plateau vers 2800 mètres d'altitude. Ce Lac des Malatres a vite été abandonné par le front glaciaire qui n'est plus qu'un simple débordement du glacier principal.

Glaciers des Malatres et du Grand Sablat - Évolution diachronique

Évolution des Glaciers des Malatres et du Grand Sablat d'après des photos aériennes prises en 1952 et 1971.

Le Glacier des Malatres stricto sensu s'est transformé au milieu des années 2000 en un glacier régénéré au pied du Mont Savoyat alimenté par les chutes de glace et les culots d'avalanche. Même cette source semble s'être tarie et les glaces mortes vont vite disparaître. Une langue difflue toujours à l'ouest du Râteau des Rousses mais son recul rapide a permis le dégagement du Lac des Malatres.

Glacier des Malatres

Glacier des Malatres

Glacier des Malatres

Glacier des Malatres

Glacier des Malatres

Glacier des Malatres

Glacier des ...            

Début octobre 2002

Fin septembre 2009

Août 1952

Août 1960

Août 1967

Glacier des Malatres

Glacier du Grand Sablat

Glacier du Grand Sablat

Glacier du Grand Sablat

Glacier du Grand Sablat

  ... Malatres                  →

Glaciers du Grand Sablat

Août 1971

Août 1952

Août 1960

Août 1967

Août 1971

D'après photos aériennes IGN - Mises en forme Vallouimages

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Là encore, comme pour le Glacier des Quirlies, le facteur exposition est en train de provoquer la disparition de cette partie du Glacier des Malatres. Mais jusqu'au début des années 2000, le Glacier des Malatres alimentait encore directement une zone de glace, bien protégée par les culots d'avalanche, au pied du gradin rocheux supérieur sous le Mont Savoyat.

Lac des Malatres et Glacier des Malatres

Ces deux photos montrent l'état du Glacier des Malatres stricto sensu, c'est-à-dire ce qu'il en reste dans le Vallon des Malatres. Le retrait rapide du glacier a provoqué l'apparition de deux lacs, l'un juste au dessus de la rupture de pente vers 2740 m d'altitude, l'autre un peu plus haut sur un plateau vers 2800 m. Le front vient de le quitter.

Massif des Grandes Rousses - Lac des Malatres et Glacier des Malatres

Massif des Grandes Rousses - Lac des Malatres et Glacier des Malatres

Lac des Malatres et Glacier des Malatres

Photo Vallouimages - Début juillet 2011

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Le Glacier du Grand Sablat occupe un cirque orienté au sud-est à plus de 3100  m entre le Pic du Lac Blanc et le Pic Bayle. Il s'est réfugié sur ses escarpements rocheux supérieurs et il ne communique plus avec une zone encore englacée sous le Pic du Lac Blanc. Il pourrait très vite se résumer à un glacier de cirque. Il possède une moraine latérale gauche bien marquée mais libre de toute glace.

Glacier du Grand Sablat - Cirques sud et nord de la chaine - Évolution diachronique

Évolution du Glacier du Grand Sablat d'après des photos aériennes prises en 1952 et 1971.

Glacier du Grand Sablat

Glacier du Grand Sablat

Glacier du Grand Sablat

Glacier du Grand Sablat

Le Piéfroid - Le Cerisier - Les Sablats

Glacier du Grand Sablat

←      Le Piéfroid - Le ...

Août 1952

Août 1960

Août 1967

Août 1971

Août 1952

Le Piéfroid - Le Cerisier - Les Sablats

Vallon de la Valette

Vallon de la Valette

Vallon de la Valette

Vallon de la Valette

... Cerisier - Les Sablats

Vallon et Glacier de la Valette

Lacs de la Valette

Vallon de la Valette

Août 1967

Août 1952

Août 1967

Août 1952

Fin septembre 2003

D'après photos aériennes IGN - Mises en forme Vallouimages

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Le petit Cirque du Cerisier sous les Sommets de Sarenne a gardé son empreinte glaciaire, un minuscule lac en occupe le fond à la fonte des neiges. Un culot d'avalanche résiste juste tard dans l'été. Le Piéfroid, autre cirque glaciaire moins marqué, est plus vite déneigé. Le beau vallon perché du Grand Cros abritait aussi un petit glacier. Il subsiste longtemps un névé vers le Col du Piéfroid à 2902 m d'altitude.

Tout au nord, le haut Vallon de la Valette est un peu à part. Autrefois son glacier bénéficiait d'une diffluence de celui des Quirlies, par le Fond du Ferrand. Aujourd'hui la Crête des Sauvages l'individualise. Il appartient au bassin du Ruisseau de la Valette qui contourne l'Échine de Praouat par l'est et ne rejoint le Ferrand qu'après l'extrémité sud de celle-ci après un cours nord - sud parallèle au Ferrand de plus de 8 kilomètres. Son haut vallon orienté ouest - est est dominé par un gradin rocheux, prolongement de celui des Quirlies sur la Faille du Chambon (4), derrière lequel se nichent les trois Lacs de la Valette à plus de 2700 mètres d'altitude. De l'ancien Glacier de la Valette ne subsistent que deux gros névés permanents.

__________

Notes :

(1) Henri Suter, 2000-2009.

(2) Beaudevin, 2010.

(3) Edouard, 1986.

(4) Gidon, 2001.

(5) D'après les relevés photographiques le dégagement de ce lac est postérieur à 2005.

__________

Références :

Beaudevin, 2010 - Beaudevin (C) - Paysages Glaciaires.

Edouard, 1986 - Edouard (JL) - Evolution récente d'un lac juxtaglaciaire : Le Lac des Quirlies, in Revue de géographie Alpine. 19861, Tome 749 n°1-2. pp 939-98.

Gidon, 2001 et seq. : Gidon (M) - Geol-Alp : Atlas Géologique des Alpes Françaises.

Suter, 2000-2009 - Suter (H) - Noms de lieux de Suisse, Romande, Savoie et environs.

__________

Articles connexes :

Glaciers des Grandes Rousses : Des glaciers en déroute

Glacier des Rousses : Glacier des Rousses, Glacier de la Fare, Glacier de la Barbarate

Lacs des Rousses : Plateau de l'Alpette, Plateau des petites Rousses, Plan des Cavalles, Circuit des lacs, Refuge de la Fare

Vallée du Ferrand : Glacier du Grand Sablat, Glacier des Malatres, Glacier des Quirlies, Glacier de la Valette

Glacier de Saint-Sorlin : Glacier de Saint-Sorlin, Glacier de Côte Plan

Vallée de la Sarenne : Glacier de Sarenne, Huez, la Garde

Chronique glaciaire

Nouvelles sur la glaciologie du massif des Écrins et d'ailleurs.

 

             

Web Vallouimages Pays des Écrins Flore alpine

Home  Accueil  Écrins-Accueil
     
  Haut de page  

Vallouise  Pelvoux  Ailefroide  L'Argentière-la-Bessée  Névache

Première version Dernière version Dernière correction
Janvier 2011 Juillet 2011 Mars 2015

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

Sortie

Version 1.00

Octobre 2004