Vallouimages

Site sur Vallouise, les Écrins, les Alpes et bien d'autres massifs, régions et pays

D'azur à deux croix recroisetées d'or, une étoile de même posée en chef

Accès

Plan

05290 Vallouise

Mail

Home  Accueil 
La Vallouise - Sommaire 
Vallouise  Magazine 
Pays des Écrins
La Vallouise
Basse Vallée
Haute Vallée
Vallouise-Pelvoux
Vallouise Pelvoux
Les Vigneaux
Ailefroide 
Puy-Saint-Vincent
Puy-Saint-Vincent 1600
Massif de Montbrison
Toponymie générale
Toponymie de la Vallouise

Cliquer sur les photos

pour les agrandir

______________________

L'été à Vallouise

Vallouise - L'été est bien là !

Photo Daniel Delferrière

12 juillet 2007

______________________

Marché de Vallouise

Vallouise - Le marché reprend ses aises

Photo Daniel Delferrière

12 juillet 2007

______________________

Ville-Vallouise

Ville-Vallouise - Vue générale, Rière Pont, les Auches

Photo Vallouimages - Décembre 2006

______________________

Ville-Vallouise

Ville-Vallouise

Photo Vallouimages

______________________

Ville-Vallouise autrefois

Ville-Vallouise autrefois

Collection Vallouimages

______________________

Ville-Vallouise vers 1880

Ville-Vallouise vers 1880

Picturesque Europe

______________________

La moisson

au lieu-dit le Sud

Vallouise - La moisson au lieu-dit le Sud

Collection Vallouimages - Vers 1900

______________________

La Place de l'Église

Vallouise - Place de l'église en 2006

Photo Vallouimages

______________________

Articles :

Nom de la Vallouise

Pays des Écrins

Pays de l'eau

______________________

______________________

 

 

  

Vallouise et ses hameaux

Vallouise est une commune du département des Hautes-Alpes dans le Briançonnais, la plus importante de la vallée éponyme. Elle occupe une position centrale dans la moyenne vallée entre Pelvoux en amont, les Vigneaux en aval, et Puy-Saint-Vincent sur les hauteurs de la rive droite. Elle fait partie du Parc national des Écrins qui recouvre les vallons des Bans et de la Selle.

C'est une commune de moyenne et haute montagne avec plusieurs sommets dépassant 3000 m. Elle culmine au sommet des Bans  (3669 m), aux confins de la Vallouise, du Valgaudemar et de la vallée du Vénéon en Oisans. Elle est drainée par la Gyronde  issue de la confluence du Gyr et de l'Onde.

Vallouise en bref 

Code postal : 05290

Code Insee : 05175

Canton : L'Argentière-la-Bessée

Communauté de communes : Pays des Écrins

Anciens noms, qui s'appliquaient aussi à toute la vallée : Vallis Gerenton(i)a = la vallée des rochers jusqu'au XIIe siècle ; Vallis Puta = la mauvaise vallée jusqu'au XVe siècle ; Val Libre durant l'intermède de la Révolution.

Création d'une commune nouvelle Vallouise-Pelvoux au 1er janvier 2017, par rapprochement des communes de Vallouise et de Pelvoux (conseils municipaux du 29 juin 2016).

Noms des habitants :

Commune : les Vallouisiens.

Chef-lieu : lés Viarouïré (forme patoise), les Viarouires (forme francisée).

(prononcer les Vialouilles, ouire comme mouille avec le R roulé).

Nombre d'habitants : 758 (+3) – 787 (+3)

Respectivement populations municipale et totale légales au 1er janvier 2017, établies à partir du recensement de 2013.

En forte croissance de + 118 habitants soit +19 % par rapport à 1999.

637 au recensement de 1999, en faible croissance de 14 par rapport au précédent recensement de 1990.

Superficie : 6 858 ha = 68,58 km2, soit  11,0 habitants au km2.

Altitudes extrêmes : 1 106 m à la limite avec les Vigneaux - 3669 m au sommet des Bans.

Principaux hameaux : Ville (chef-lieu), Rière Pont, le Villard, Puy Aillaud, le Petit Parcher, le Grand Parcher, la Casse.

Vallouise - À gauche, Ville-Vallouise - À droite, Rière Pont - Au fond, le Poët - Vers 1910

À gauche, Ville-Vallouise - À droite, Rière Pont - Au fond, le Poët - Vers 1910

__________

Ville-Vallouise et Rière Pont

Le village principal, comme bien souvent dans la région,  s'appelle Ville, ici Ville-Vallouise. À vrai dire, cette appellation tend à disparaître aujourd'hui, au profit du Bourg. Néanmoins, Ville et son doublon dialectal occitan Vière/Vièro, associés à Villard et son doublon dialectal occitan Viérar/Viara, indiquent que la structuration de la communauté et de l'habitat est survenue au haut Moyen Âge, permettant ainsi de dater l'origine du village et de son hameau.

Il est situé à 1163 m d'altitude à la confluence des vallées, d'une part, du Gyr, descendant du haut massif, et, d'autre part, de l'Onde, issue de la vallée des Bans et du vallon de la Selle. Il est aligné face au sud-est, sur la rive gauche du Gyr, abrité des vents du nord, et sans empiéter sur sa plaine autrefois très agricole et très fertile, d'où les toponymes, les Auches, l'Auchette, le Chambon, les Chambonnettes.

Il s'agit en quelque sorte d'un village rue avec ses maisons disposées le long d'une voie très étroite continuant ensuite sur le Villard, incompatible avec la circulation automobile moderne. Maintenant, la route pour accéder aux hameaux du Villard et de Puy Aillaud passe derrière et au-dessus du village, et, le chemin pour accéder au pont de Gérandoine devant la première rangée de maisons.

On ne distingue plus le village et son hameau de Rière Pont sur l'autre rive du Gyr (Rière Pont = après le pont, de l'autre côté du pont sur la route de la vallée). L'hôtel des Vallois et la supérette 8 à 8 ont comblé la zone de sécurité entre Ville-Vallouise et le Gyr et tout l'ensemble ne  fait   maintenant   plus  qu'un.  Il  fut  même  un  temps  où  le  creux

Vallouise - Le pont au début du siècle dernier

Le pont au début du  siècle dernier

(cliquer sur la photo pour l'agrandir)

occupé actuellement par l'hôtel des Vallois tenait lieu de patinoire l'hiver.

Le village est riche d'un important patrimoine architectural avec l'église Saint-Étienne (XVe et XVIe siècles), la chapelle des Pénitents (fin XVIe siècle avec façade peinte du XIXe siècle) et plusieurs maisons caractéristiques de l'architecture paysanne de la vallée remontant aux XVIIe et XVIIIe siècles. Ce sont de fortes bâtisses à plusieurs niveaux, la grange est à deux niveaux largement aérés pour permettre l'achèvement de la dessiccation, le logis est à l'étage et le rez-de-chaussée ou de jardin est réservé aux bêtes. Un ingénieux système de communication permet de passer d'un niveau à l'autre par l'intermédiaire de balcons reliés entre eux. Beaucoup de ces balcons sont à arcades avec des colonnes en pierres du massif de Montbrison. Ce type de balcon à arcades, daté du XVIIIe siècle, se retrouve dans toute la vallée, à Ville-Vallouise, bien sûr, au Villard et à Puy Aillaud, à Pelvoux, Puy-Saint-Vincent, et dans la région limitrophe comme à Saint-Martin-de-Queyrières. Il est devenu caractéristique de la vallée et est bien souvent repris dans les constructions neuves.

Vallouise - Vue générale

Vallouise - Église Saint-Étienne

Vallouise - Église Saint-Étienne - Le porche

Vallouise - Ville-Vallouise vu de Rière Pont

Vallouise - Arcades typiques

Vue générale

Église St-Étienne

Le porche

Vu de Rière Pont

Arcades typiques

Janvier 1984

Janvier 1984

Janvier 1984

Mai 2004

Novembre 2001

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Plusieurs maisons ont fait l'objet de restaurations bien venues, en façades du moins, car pour les toitures, c'est autre chose, les vieilles tôles dominent. Certaines restaurations ont malheureusement entraînées la perte d'éléments patrimoniaux comme les peintures en faux marbre des colonnes de la maison de Bardonnèche. Les nombreux cadrans solaires sont maintenant préservés et restaurés et de nouveaux sont même créés, mais combien ont disparu au cours de restaurations plus anciennes ? Le plus fameux est le cadran réalisé en 1840 par le cadranier piémontais Zerbola sur la façade de la maison de Bardonnèche. Il fut restauré en 1994 par l'Atelier Tournesol.

Vallouise est devenu un important centre de villégiature. En été, le village bénéficie du massif et du Parc national des Écrins pour la pratique de la randonnée et de l'alpinisme. La descente du Gyr entre Pelvoux et Vallouise est un parcours apprécié des adeptes du canoë-kayak. Les parapentistes s'élancent des hauteurs de Puy Aillaud et profitent des courants ascendants avant d'atterrir dans la Prairie des Horts. En hiver, les stations de Pelvoux-Vallouise et de Puy-Saint-Vincent permettent la pratique du ski. Au printemps, l'enneigement abondant dans le massif des Écrins prolonge tard la saison de ski-alpinisme.

La marché du jeudi matin est incontournable en juillet et en août, attirant des visiteurs de toute la région. Malheureusement, sa forte fréquentation pose de plus en plus de problèmes pour l'accueil, faute de places de stationnement en nombre suffisant, et, pour la sécurité, les hameaux du Villard et de Puy Aillaud  étant alors difficilement accessibles en voiture.

Note :

La zone de sécurité en question n'est en fait que la conséquence de la terrible inondation du Gyr survenue en 1856 qui détruisit les maisons trop proches de son lit.

__________

Sujets connexes

Place de l'Église à Vallouise

La Place de l'Église à Vallouise vient de faire l'objet d'importants travaux d'embellissement qui en ont fait l'une des plus belles, sinon la plus belle, du Briançonnais.

Église Saint-Étienne de Vallouise

L'église de Vallouise est caractéristique des églises briançonnaises de la fin du XVe siècle. Complétée par un porche élégant au XVIe siècle et dotée de deux retables baroques en bois sculpté et doré à l'or fin, c'est l'une des plus grandes et des plus belles de la région.

Clocher de l'Église Saint-Étienne de Vallouise

Le clocher de l'église offre une belle vue sur les toits et la plaine. Il contient notamment l'ancien mécanisme des 3 horloges qui date de 1890 et quatre cloches dont la plus ancienne remonte à 1603.

__________

Le Villard

Son hameau principal est le Villard, déjà dans la vallée de l'Onde à 1250 m sous les pentes de la Croix du Chastellet. L'orientation est-ouest de la vallée de l'Onde  prolonge l'ensoleillement de l'après-midi. Il possède un intéressant patrimoine architectural, dans l'ensemble plus fleuri que ne l'est celui du chef-lieu. Sa voirie vient d'être entièrement refaite et mise en valeur. 

Chapelle Saint-Sébastien, inscrite à l'inventaire des Monuments historiques par arrêté du 21 décembre 1992. Ses façades sud et est possèdent des décors peints du XIXe siècle, notamment deux cadrans solaires de Zerbola et une peinture de saint Sébastien.

La Vallouise - Le Villard - Vue générale

La Vallouise - Le Villard - Maison traditionnelle

La Vallouise - Le Villard - Maison traditionnelle

La Vallouise - Le Villard - Maison traditionnelle à arcades

La Vallouise - Le Villard - Maison traditionnelle à arcades

Vue générale

Maison traditionnelle

Maison traditionnelle

Maison traditionnelle

Novembre 2004

Avril 2005

Avril 2005

Avril 2005

Cliquer sur les photos pour les agrandir

La vallée de l'Onde au-delà du hameau est très vite sous la menace des avalanches descendant de la Blanche ou de l'Aiglière. Elle n'est accessible qu'à la belle saison par une route étroite et à viabilité moyenne. Les habitations sont saisonnières aux Grésourières, abandonnées à Béassac (chapelle) ou carrément en ruines aux Fauries et à Entre les Aygues.

Pentes de l'Aiglière

Avalanche

Béassac

Entre les Aygues

Entre les Aygues

La vallée de l'Onde au printemps (avril 1973)

Cliquer sur les photos pour les agrandir

__________

Puy Aillaud

Comme son nom l'indique, Puy Aillaud est le hameau le plus élevé de Vallouise, situé sur un replat de la Blanche vers 1580 m. Il a gardé un habitat traditionnel et une activité agricole. Sa voirie vient également de faire l'objet d'une restauration et une déviation facilite maintenant l'accès des voitures vers le haut du hameau. C'est le point de départ des randonnées vers la Blanche et le lac du Clot de la Nière, ou lac de Puy Aillaud.

Le Petit et le Grand Parcher

Les deux hameaux voisins du Petit Parcher et du Grand Parcher, plus en aval, sont situés sur la rive gauche de la Gyronde sur l'adret, au pied des Têtes de Montbrison qui les dominent de 1700 m.  Ils sortent de leurs limites avec la construction de plusieurs nouvelles maisons d'habitation. À signaler deux cadrans solaires de 1718, récemment rénovés, sur les façades de la chapelle Saint-André du Grand Parcher. Celle-ci vient d'être entièrement restaurée avec son lot de surprises, bonne (une peinture ancienne) , mauvaise (l'état du plafond).

  __________

             

Web Vallouimages Pays des Écrins Flore alpine
  Haut de page  

 

Première version Dernière version Dernière correction
Juillet 2004 Janvier 2017 Janvier 2017

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

Sortie

Version 1.00

Octobre 2004

Paysages et Patrimoine de Vallouise, village du Pays des Écrins aux portes du Parc National des Écrins

La Vallouise et ses villages - Vallouise et ses hameaux - Ville-Vallouise, Rière Pont, le Villard de Vallouise, Puy Aillaud, Parcher

La Vallouise et ses villages - Vallouise et ses hameaux - Ville-Vallouise, Rière Pont, le Villard de Vallouise, Puy Aillaud, Parcher