Vallouimages

Site sur Vallouise, les Écrins, les Alpes et bien d'autres massifs, régions et pays

 

Accès

Plan

05340 Ailefroide

Mail

Home  Accueil 
La Vallouise - Sommaire 
Vallouise  Magazine 
Pays des Écrins
La Vallouise
Basse Vallée
Haute Vallée
Vallouise Pelvoux
Les Vigneaux
Ailefroide 
Puy-Saint-Vincent
Puy-Saint-Vincent 1600
Massif de Montbrison
Toponymie générale
Toponymie de la Vallouise

______________________

Ailefroide vers 1900

Ailefroide dans les années 1900

Collection Vallouimages

______________________

Cliquer sur les photos

pour les agrandir

______________________

'Ailefroide en Vallouise'

'Ailefroide en Vallouise' dans les années 1920

Collection Vallouimages

______________________

Vieux chalet d'alpage

Ailefroide - Vieux chalet d'alpage

Photo Vallouimages

______________________

Annuaire

Terrain de camping

Thierry Fernandez

Tél : 04 92 23 32 00

Chalet Hôtel d'Ailefroide

Tél : 04 92 23 32 01

Chalet Hôtel Engilberge

Tél : 04 92 23 32 05

Gîte leï Mendi

Damien Axaire

Tél : 04 92 23 55 95

Port : 06 07 79 89 96

Guides des Écrins

Tél : 04 92 23 32 29

Ailefroide Canalblog

Familles Rolland-Rougny

Les Ailefroidiens

______________________

Lis orangé

Lis orangé - en juillet, il est déjà trop tard !

Photo Vallouimages

______________________

Chapelle d'Ailefroide

Ailefroide - Chapelle Saint-Pierre et Saint-Paul

Photo Vallouimages

______________________

La baume Chapelue

Vallon de Celse Nière - La Baume Chapelue ... aujourd'hui !

Photo Vallouimages

______________________

Escalade-Oisans

Site de Jean-Michel Cambon

Escalades autour d'Ailefroide , l'incontournable de Jean-Michel Cambon, édition 2005 - Cliquer pour accéder à son site internet

-

______________________

Provence Web - Guide Touristique

______________________

 
 

 

 

 

 

 

 

Villages et hameaux

Plan

Historique

Les Vigneaux et ses hameaux

La Bâtie des Vigneaux et le Serre de la Bâtie

Vallouise et ses hameaux

Ville-Vallouise et Rière Pont

Le Villard de Vallouise

Puy Aillaud

Le Petit et le Grand Parcher

Pelvoux et ses hameaux

Ailefroide

Puy-Saint-Vincent et ses hameaux

La station de ski de Puy-Saint-Vincent

La Combe de Narreyroux

Vue générale de la Vallouise - Cliquer sur la photo pour le grand format avec tous les noms de lieux ou presque

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

  Vue générale de la Vallouise avec les noms de lieux

Ailefroide

Ailefroide est le dernier hameau de la vallée situé à l'amont des gorges et à la confluence du vallon de Saint-Pierre, au nord, descendant du Pré de Madame Carle, et, du vallon de Celse Nière, à l'ouest, au pied du Mont Pelvoux  qui l'écrase du haut de ses 3943 m. Autrefois, hameau d'alpages, les prés et les alpages ont maintenant fortement régressé au profit des activités touristiques et d'un terrain de camping réputé. Il n'est pas accessible en voiture durant l'hiver et reste dans l'ombre plusieurs mois de suite. Il est occupé en général de mai à novembre.

 La confluence des torrents de Saint-Pierre et de Celse Nière est repoussée bien en aval du hameau par l'ancienne moraine médiane issue de la jonction des glaciers. En aval du confluent, le torrent devient le Torrent d'Ailefroide jusqu'au village de Pelvoux.

Ailefroide - Les chalets au milieu du XIXe siècle

Chalets d'alpages d'Ailefroide au milieu du XIXe siècle (Voyages Pittoresques, Le Dauphiné)

L'ancienne architecture du hameau d'alpage a pratiquement complètement disparu, seules une ou deux bâtisses rappellent encore cette époque, la Chapelle Saint-Pierre et Saint-Paul (1) qui date probablement du début du XVIIIe siècle est probablement l'un des plus vieux bâtiments.  L'hôtel d'Ailefroide est construit en 1896 par Pierre Rolland, inauguré le 10 juillet 1898, puis agrandi en 1931 peu de temps avant l'ouverture de la route en 1932 (2). Le centre de vacances des Houillères de Provence à l'entrée du hameau date des années 1950 ; c'est une grande bâtisse qui se veut dans le style du pays mais qui tranche par ses dimensions. Il a été depuis transformé en gîte, leï Mendi. La plupart des anciennes maisons ont été restaurées et des magasins saisonniers transforment le hameau en véritable petit village de montagne très animé à la belle saison. Car, il y a foule. Les parkings font le plein, notamment au départ des sentiers d'accès aux refuges.

Le terrain de camping a pris une extension énorme durant les dernières décennies grignotant les anciens prés de fauche et remontant le long du chemin dans le vallon de Celse Nière. Il couvre aujourd'hui 17 hectares et accueille plus d'un millier de campeurs durant la semaine du 15 août. Créé en 1958, il était d'abord destiné aux alpinistes, peu à peu remplacés par les grimpeurs à partir de la fin des années 1970.

Une Maison de la Montagne a été construite pour accueillir un point information de l'Office de Tourisme et des salles d'exposition et de réunions.

Hors saison par contre, tout est vide, seul André Buisson maintient ouvert autant qu'il le peut son café, le Pas la Rosse, endroit incontournable d'Ailefroide. C'est à la fois la 'mairie' locale et le lieu branché ! Toutefois, depuis quelques années des amoureux du village n'hésitent pas à remonter en hiver, durant les vacances et les week-ends. Ce noyau dur s'est réuni dans une association Les Ailefroidiens qui souhaite s'investir dans l'animation et le bien-être à Ailefroide.

Ailefroide - Le site

Ailefroide - Vallon de Saint-Pierre

Ailefroide - Vallon de Saint-Pierre

Ailefroide - Vallon de Saint-Pierre

Site d'Ailefroide

Vallon de Saint-Pierre

Vallon de Saint-Pierre

Vallon de Saint-Pierre

Novembre 2003

Novembre 2003

Novembre 2003

Novembre 2003

Ailefroide - Vallon de Clapouse

Ailefroide - Crête de l'Agulier

Ailefroide - Dans l'ombre

Ailefroide - Route d'accès depuis Pelvoux

Vallon de Clapouse

Crête de l'Agulier

Ailefroide dans l'ombre

Route d'accès

Novembre 2003

Novembre 2003

Novembre 2003

Novembre 2003

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Ailefroide est devenu le centre d'alpinisme de la Vallouise, avec son bureau des guides. C'est aussi un site d'escalade sur blocs et parois réputé et fréquenté, et, le point de départ des chemins d'accès aux refuges et à la haute montagne - Refuge du Pelvoux et Refuge du Sélé.

Il y a peu de randonnées au départ même d'Ailefroide mais leur grand intérêt et la proximité du Parc National attire néanmoins les randonneurs. Le Vallon de Celse Nière offre une flore alpine exceptionnelle aux mois de juin et juillet. Lis orangé et lis martagon sont les fleurs les plus connues et les plus visibles, mais toutes les grandes classiques sont réunies là, il y a même une inattendue touffe de muguet qui fleurit en juillet au milieu d'un genévrier quelque part sous la Coste de Sialouze à plus de 2100 m d'altitude ! Plus haut, l'accès aux refuges permet de toucher - de loin encore - à la haute montagne.

Les randonneurs sont encore plus nombreux à monter dans le Vallon de Clapouse  pour voir les chamois, que les premiers à passer auront de toute façon fait fuir dans les pentes !

Mais pour mieux apprécier le site d'Ailefroide, il faut prendre de la hauteur jusqu'à la Tête de la Draye à 2077 m d'altitude, qui offre un beau panorama sur les trois vallons de Saint-Pierre, Celse Nière et Ailefroide vers l'aval.

Ailefroide - Chapelle Saint-Pierre et Saint-Paul

Ailefroide - La chapelle sur fond de Pic de Clouzis (3465 m)

Ailefroide - Vallon de Clapouse

Ailefroide - La prairie

Chapelle du hameau

Pic de Clouzis

Vallon de Clapouse

Plaine d'Ailefroide

Octobre 2004

Octobre 2004

Octobre 2004

Octobre 2004

Ailefroide - Massif de Montbrison

Ailefroide - Le bois et le Massif de Montbrison

Ailefroide - Vallon de Saint-Pierre

Ailefroide - Pic de Neige Cordier (3614 m)

Massif de Montbrison

Le bois d'Ailefroide

Vallon de Saint-Pierre

Pic de Neige Cordier

Octobre 2004

Octobre 2004

Octobre 2004

Octobre 2004

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Les environs du hameau ont été le théâtre du terrible épilogue de la croisade contre les Vaudois en 1488, au-dessus du Torrent de Celse Nière sous les balmes de la rive gauche. Il n'en subsiste rien, les éboulements de la falaise - dont le dernier remonte seulement à l'an 2000 - ayant tout bouleversé. Seuls les lieux-dits Balme des Vaudois, ou Balme/Baume Chapelue, Plat des Morts ou Plato des Mouerts, Plan des Durs, Serre des Hommes Morts, en évoquent encore le souvenir.

Ailefroide autrefois avant 1910

Ailefroide autrefois - la Chapelle Saint-Pierre et Saint-Paul vers 1930

Ailefroide dans les années 1960

Ailefroide - Le chalet des Houillères de Provence vers 1955

Ailefroide autrefois

La chapelle autrefois

Ailefroide autrefois

Chalet des Houillères

Avant 1910

Vers 1930

Années 1960

Vers 1955

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Retour Plan

Notes :

(1) Une chapelle consacrée à saint Pierre et saint Paul est signalée en 1567. La chapelle mentionnée en 1720 pourrait correspondre à l'édifice actuel, remanié au 19e siècle. Son nom complet est  « Chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours, Saint-Pierre et Saint-Paul ».

(2) La route atteint Ailefroide en 1932 et le Pré de Madame Carle en 1934.

Article et lien connexes :

Petit historique des escalades d'Ailefroide par Jean-Michel Cambon

Front de Libération de la Snoopy

Le manifeste convaincant de Sébastien Foissac pour le retour aux sources pour l'une des voies d'escalade historiques d'Ailefroide.

Pour continuer la visite des hautes vallées, cliquer sur les boutons :

Vallon de Celse Nière

Vallon de Clapouse

Vallon de Saint-Pierre

Pré de Madame Carle

Glacier Blanc 

Glacier Noir

Pour accéder aux articles sur les autres villages et hameaux de la Vallouise, cliquer sur les  boutons :

 

Pour accéder aux albums de photos sur les paysages, villages et hameaux de la Vallouise,

cliquer sur le bouton :

             

Web Vallouimages Pays des Écrins Flore alpine

  Haut de page  

 

Première version Dernière version Dernière correction
Février 2005 Août 2014 Août 2014

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

Sortie

Version 1.00

Octobre 2004