Vallouimages

Site sur Vallouise, les Écrins, les Alpes et bien d'autres massifs, régions et pays

4 saisons

 

de soleil

Accès

Plan

05310 Freissinières

Mail

Home  Accueil 
Pays des Écrins
Vallouise  Magazine
La Vallouise
L'Argentière-la-Bessée 
Vallon du Fournel 
Champcella
Vallée de Freissinières
Freissinières 
Dormillouse
La Roche-de-Rame
Lac de la Roche-de-Rame
St-Martin-de-Queyrières
Briançonnais
Archéologie
Toponymie

Cliquer sur les photos

pour les agrandir

Lever de soleil sur le

chemin de Dormillouse

 

 

 

Vallée de Freissinières - Lever de soleil sur le chemin de Dormillouse

Août 1979

Le Grand Pinier depuis Ville

Vallée de Freissinières - Ville (1220 m) - Le Grand Pinier (3117 m)

Dormillouse

Dormillouse - Les Enflous (1680 m) en 1977

Albums photos :

Dormillouse

33 photos de 1900 à 2004

Faravel - Palluel

45 photos d'août 2004

Articles :

Pays des Écrins

Pays de l'eau

Toponymie de la Vallée

Présence des glaciers

13 photos de 1979 à 2004

Occupation humaine

Données archéologiques récentes

Liens :

Mairie de Freissinières

Site officiel de la commune

Freissinières Vallée

Les nouvelles de Freissinières

Camping des Allouviers

Écrits sur Freissinières

Site de Yves Leroy

Randonnées locales

Randonnées en général assez soutenues à l'ouest de la Durance

 

______________________

 

Vallée de Freissinières (1)

Présentation générale

__________

C'est une longue - une vingtaine de kilomètres - et belle vallée glaciaire descendant des confins du Champsaur, affluente de la Durance sur sa rive droite, en aval de la Roche-de-Rame. Elle se termine en crosse par un vallon suspendu 200 m au dessus de la vallée de la Durance, que son torrent - la Biaysse - également la Biaisse, plus haut dans la vallée - rejoint par une gorge de raccordement caractéristique, le Gouffre de Gourfouran. L'ancienne confluence glaciaire reste bien marquée dans le paysage, avec, outre la gorge de raccordement et la terminaison en crosse, le plateau de Pallon à Champcella qui poursuit l'ancien lit du glacier de Freissinières, 200 à 300 m au-dessus du lit du glacier principal. On peut imaginer une belle moraine médiane s'appuyant sur la Gardette au-dessus de Champcella et la langue du glacier de Freissinières butant contre le Pouit, avec un dernier torrent émissaire vers Chabottes.

__________

Pour en savoir plus :

Note

Les glaciers dans la Vallée de Freissinières

__________

La Vallée de Freissinières débouche sur celle de la Durance  par un passage resserré que la Biaysse et l'ancien glacier ont taillé au forceps à travers le chaînon calcaire qui la ferme. Autrefois, un lac glaciaire occupait l'ombilic situé derrière le verrou calcaire souterrain rehaussé par le glissement des versants au resserrement de la vallée. Le lac s'étendait jusqu'aux Ribes, dont l'étymologie confirme la position sur les rives.  Il en reste une belle plaine alluvionnaire, très propice à l'agriculture.

La rupture du barrage naturel aurait détruit par deux fois la localité de Rame située au débouché du Gouffre de Gourfouran, la station romaine de Rama au Ve et le village et le château de Rame au XIIIe siècles (1).

__________

Vallée de Freissinières - La Biaysse à l'entrée de la vallée

Vallée de Freissinières - Extrémité en crosse de la vallée

Vallée de Freissinières - Le Grand Pinier

Vallée de Freissinières - La Tête de Vautisse et Val Haute (au fond)

La Biaysse

Extrémité de la vallée

Le Grand Pinier

La Tête de Vautisse

  Novembre 2004

Mai 2001

Novembre 2004

Août 1979

Cliquer sur les photos pour les agrandir

__________

La plaine dénommée, fort à propos, le Plan, est fermée à l'aval par la crête calcaire de Rortie (1639 m) et le point de vue de l'Aiguille (1503 m), qui séparent la Biaysse de la Durance et délimitent la forme en crosse de la vallée. Son adret est chaud et sec, à la végétation méditerranéenne, boisé en pins vers le Clot du Puy, son ubac, frais et fortement boisé, sapinière sèche vers le bas puis mélézin vers le haut, le Bois de Monsieur, sur les pentes de la masse calcaire du Gourenq  (2708 m) et de l'Aiguillas (2823 m). À l'amont, le Plan est dominé par le Vallon de la Poua, sur  les belles  pentes de la Tête des Raisins (2655 m), bien connue des skieurs, et du Col d'Anon (1891 m), bien connu, lui, des amateurs de framboises ! Également, bien connu des vététistes qui effectuent la traversée vers le Vallon du Fournel.

Dès les Ribes dépassés, le relief devient rude, parfois même austère. La vallée s'encaisse dans la Combe jusqu'au pied de Dormillouse, où elle se subdivise en une branche sud plus large et maintenant déserte, et le Vallon de Chichin qui continue la vallée principale jusqu'au Col de Freissinières, alias Col d'Orcières, alias Col des Estaris, point de passage vers le Champsaur, mais à 2782 m tout de même. La longue chaîne en grès du Champsaur qui domine le Vallon de Chichin au nord d'un quasi à pic de plus de 1000 m ne descend pas sous les 3000 m, culminant à 3243 m à la Tête de Soulaure  (ou Pic Félix Neff).

__________

Vallée de Freissinières - Tête de Soulaure (3243 m)

Vallée de Freissinières - La Combe - Au fond, les Ribes et la Poua

Vallée de Freissinières - Lac Palluel (2472 m) - Tête de Soulaure (3243 m)

Vallée de Freissinières - Lac Palluel (2472 m)

Tête de Soulaure

La Combe

Lac Palluel (2472 m)

Lac Palluel (2472 m)

  Août 2004

Août 2004

Août 2004

Août 2004

Vallée de Freissinières - Alpages de Faravel - Au fond, le Pic de Rochelaire (3108 m) et la Tête de Couleau (3038 m)

Vallée de Freissinières - La Grande Barre - Le Piquet (2751 m)

Vallée de Freissinières - Site de Dormillouse (1680 à 1770 m) Vallée de Freissinières - Tête de Gramusat (2445 m)

Alpages de Faravel

La Grande Barre

Dormillouse

Tête de Gramusat

Août 2004

Août 2004

Août 2004

Août 2004

Cliquer sur les photos pour les agrandir

__________

La Biaysse, proprement dite, également la Biaisse, mais pas la Byaisse, naît donc au pied de Dormillouse, de la confluence du Torrent de Chichin et du Torrent des Oules, et tire d'ailleurs son nom du mélange de ces deux eaux. C'est un torrent aux crues redoutables qui a inondé et recouvert le Plan de cailloux à maintes reprises, notamment en 1858 et 1928.

L'orientation ouest - est de la vallée favorise l'opposition entre l'ubac, sombre et boisé, et l'adret, habité et cultivé autrefois, bien aride de nos jours, sur lequel les hameaux de la basse vallée se sont installés. La Combe, vers les Viollins en particulier, ne voit pas beaucoup le soleil en hiver, et la neige rend difficile voire impossible l'accès au-delà. Bref, on l'aura compris, la vie n'est pas facile dans la vallée.

L'occupation humaine est très ancienne. Les recherches archéologiques menées dans la vallée ont fait remonter la présence de l'homme à la nuit des temps, dès la fin de la glaciation wurmienne, 12000 ans en arrière, et ont mis en évidence une occupation pastorale de la Montagne de Faravel et du Vallon de Chichin, dès le néolithique, 4 à 5000 ans en arrière, et ensuite à l'âge du Bronze et au premier âge du Fer. Un torques en argent massif, plusieurs colliers et bracelets de cuivre datant de l'âge de Bronze ont été trouvés à Pallon.

__________

Pour en savoir plus :

Note

Occupation humaine dans la vallée de Freissinières

 (Données archéologiques récentes mises en situation)

__________

Vue de l'extérieur, la vallée apparaît plutôt isolée. La Biaysse débouche à Pallon à un resserrement marqué. Une communauté autonome a pu s'y développer avec une identité culturelle propre.  Freissinières a une histoire et a participé à l'Histoire. Sans entrer dans les détails pour ne pas sortir du cadre de l'article, citons pêle-mêle,  refuge de Lombards défaits en 524 - qui ont laissé quelques traces dans la toponymie (Serre Lombard, les Houdouls, les Roberts, les Aujards, peut-être la Got), l'occupation par les Sarrasins au VIIe siècle, une histoire religieuse active des années 1200 à nos jours, vallée vaudoise puis protestante, le passage de Lesdiguières pendant les guerres de religion, le camp de Catinat à Pallon, l'installation, brève mais essentielle d'un pasteur genevois, Félix Neff à Dormillouse ...

__________

Vallée de Freissinières - Vallon de Chichin

Vallée de Freissinières - Vallon de Chichin - Au fond, la Tête de Gramusat

Vallée de Freissinières - Vallon de Chichin - Crête du Martinet et Col de Rougnoux (2953 m)

Vallée de Freissinières - Vallon de Chichin - Col de Freissinières ou d'Orcières (2782 m)

Vallon de Chichin

Vallon de Chichin

Crête du Martinet

Col de Freissinières

  Septembre 1985

Août 1981

Août 1981

Août 1981

Cliquer sur les photos pour les agrandir

__________

Commune et Vallée de Freissinières ne se recouvrent pas, en toute rigueur, il faudrait donc plutôt dire, Vallée de la Biaysse. En effet, une partie des alpages de Val Haute sur le versant nord de la Tête de Vautisse et l'Envers de Gramusat, qui font partie intégrante de la Vallée de la Biaysse, n'appartiennent pas à la commune de Freissinières, mais à celle de Champcella. Dans l'autre sens, la commune de Freissinières déborde la Crête de la Rortie et l'Aiguille, qui séparent les vallées de la Biaysse et de la Durance, et étend son territoire jusqu'à celle-ci. Néanmoins, à ces détails près, nous admettrons la correspondance ente la vallée et la commune. Celle-ci est vaste - plus de 10 000 ha - mais très peu habitée - 170  Freissiniérois, répartis en une demi-douzaine de hameaux, autant dire que l'on atteint ici les limites de la vie sociale, très loin des 1000 bouches à nourrir du milieu du XIXe siècle.

__________

Page 2 de l'article

__________

Notes :

(1) Toutefois ces deux catastrophes restent très hypothétiques en l'absence de documents d'archives en faisant état. La 2e est d'ailleurs en concurrence avec la rupture, tout aussi hypothétique, en 1286 d'un barrage qui retenait un lac en amont de Fanagier dans la vallée de la Clarée.

__________

Note

Toponymie de la Vallée de Freissinières

__________

Pour visiter la vallée d'aval en amont, des villages aux sommets, cliquez sur les boutons :

Freissinières  pour les hameaux et la basse vallée

 Dormillouse   pour Dormillouse  et la haute vallée

Pour accéder aux albums de photos sur les paysages, villages et hameaux de la Vallée de Freissinières, cliquer sur le bouton :

 

             

Web Vallouimages Pays des Écrins Flore alpine

 

Home  Accueil  Pays des Ecrins
     
  Haut de page  

Vallouise  Pelvoux  Ailefroide  L'Argentière-la-Bessée  Névache

Première version Dernière version Dernière correction
Décembre 2004 Novembre 2012 Janvier 2013

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

Sortie

Version 1.00

Octobre 2004