Vallouimages

Site sur Vallouise, les Écrins, les Alpes et bien d'autres massifs, régions et pays

Massif des Écrins - Vallon de la Lavey

Collection Vallouimages

Carte du Haut Dauphiné, Duhamel

______________________

Cliquer sur les photos

pour les agrandir

______________________

Vue générale

Vallon de la Lavey - Vue générale depuis l'Aiguille de l'Olan (3373 m)

Photo Bruno Bouchard

______________________

Gorge de raccordement

Vallon de la Lavey - Gorge de raccordement

Photo Vallouimages - Fin juillet 2009

______________________

Pont de la Lavey

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey

Photo Vallouimages - Fin juillet 2009

______________________

Verrou de la Lavey

Vallon de la Lavey - Verrou de la Lavey

Photo Vallouimages - Fin juillet 2009

______________________

Cime du Vallon (3406 m)

Vallon de la Lavey - Cime du Vallon (3406 m)

Photo Vallouimages - Fin juillet 2009

______________________

Refuge de la Lavey

Vallon de la Lavey - Refuge de la Lavey (1797 m)

Photo Vallouimages - Fin juillet 2009

______________________

Refuge de la Lavey CAF - 1797 m

Été : 44 places

Hiver : 32 places

Caro et Bruno Bouchard

Refuge : 04 76 80 50 52

Domicile : 04 92 24 45 10

______________________

Refuge de la Lavey

Vallon de la Lavey - Refuge de la Lavey (1797 m)

 

Vallon de la Lavey - Refuge de la Lavey (1797 m)

 

Vallon de la Lavey - Refuge de la Lavey (1797 m)

 

Vallon de la Lavey - Refuge de la Lavey (1797 m)

Photos Vallouimages - Juillet 2009

______________________

Éboulement de la Lavey

Vallon de la Lavey - Refuge de la Lavey (1797 m)

Photo G. Dargaud - Mars 2011

______________________

Éboulement de la Lavey

Vallon de la Lavey - Refuge de la Lavey (1797 m)

Photo G. Dargaud - Mars 2011

______________________

Éboulement de la Lavey

Vallon de la Lavey - Refuge de la Lavey (1797 m)

Photo Bruno Bouchard - 24 mars 2011

______________________

 
 
 

Accueil

Écrins - Accueil

Saint-Christophe

Massif des Écrins - Oisans - Vénéon

Vallon de la Lavey

____________________

(1) Vallon de la Lavey ou de la Muande

____________________

Vallon de la Lavey Plan de la Lavey Lac des Bèches
Lace des Fétoules Lac de la Muande Lac des Rouies

 

Massif des Écrins - Vallée du Vénéon - Vallon de la Lavey

Le Vallon de la Lavey est l'un des principaux, sinon le principal vallon de Saint-Christophe-en-Oisans. Il est situé en rive gauche de la vallée du Vénéon en face du hameau de Champhorent.

Il se raccorde à celle-ci par un gradin de confluence glaciaire de faible ampleur, de l'ordre de 200 mètres, indiquant un glacier d'importance presque équivalente à celui du haut Vénéon. Son torrent le parcourt par une gorge de raccordement qui comme son voisin de la Mariande se termine par la bruyante Cascade de la Lavey que l'on devine depuis le confluent.

Orienté globalement nord-sud il permet de remonter jusqu'à la crête de séparation avec le Valgaudemar, que l'on aperçoit de Champhorent (1). C'est une belle vallée glaciaire en auge typique, profonde et de grande longueur, de l'ordre de la dizaine de kilomètres jusqu'au pied des Rouies.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

__________

Malgré sa faible altitude, inférieure à 2000 m quasiment sur ses 8 premiers kilomètres, elle est entourée d'une belle brochette de sommets compris entre 3300 et 3600 mètres : sur son versant est, on a du nord au sud, la Tête des Fétoules (3459 m), la Tête de l'Étret (3559 m), la Pointe du Vallon des Étages (3564 m) située un peu en retrait, et les Rouies (3589 m), le point culminant de la vallée ; au fond du vallon, la Pointe de la Muande (3315 m) et la Cime du Vallon (3406 m) ; sur son versant ouest, du sud au nord, l'Olan (3564 m) bien caché, l'Aiguille de l'Olan (3373 m) bien visible, la Pointe Maximin (3303 m) et l'Aiguille des Arias (3402 m).

Vallon de la Lavey - Vu depuis Champhorent et Pont de la Lavey

Depuis Champhorent et la route de la Bérarde, on devine seulement le vallon et on aperçoit furtivement la Cime du Vallon (3406 m) et  surtout l'Aiguille de l'Olan (3373 m). Il faut descendre de 180 mètres pour rejoindre le Vénéon en amont immédiat de son confluent avec le Torrent de la Muande.

Vallon de la Lavey - Cime du Vallon (3406 m) vue depuis Champhorent

Vallon de la Lavey - Aiguille de l'Olan (3373 m) vue depuis Champhorent

Vallon de la Lavey - Aiguille de l'Olan (3373 m) et Cime du Vallon (3406 m) vues depuis Champhorent

Vallon de la Lavey - Aiguille de l'Olan (3373 m) et Cime du Vallon (3406 m) vues depuis Champhorent

Vallon de la Lavey - La Raja (1560 m) vue depuis Champhorent

Fin juin 2007

Fin juin 2007

Juillet 2008

Août 2009

Fin juin 2007

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey

Septembre 2009

Septembre 2009

Septembre 2009

Août 2001

Septembre 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Le vallon possédait un important système glaciaire qui a fortement marqué le paysage. Trois glaciers convergeaient à l'époque du PAG (2) au fond du vallon, mais sans vraiment se rejoindre. Ils ont beaucoup reculé depuis lors et leur recul s'est encore considérablement accéléré depuis le début du siècle. Leurs altitudes sont à vrai dire trop faibles pour en garantir la pérennité à long terme. Tous les petits glaciers sont de toute façon condamnés à disparaître à brève échéance, alors que les appareils les importants peuvent encore résister dans leurs parties hautes :

Le cirque de la Muande, qui ferme le vallon à l'amont, est encore occupé par un système glaciaire significatif mais de plus en plus morcelé avec le Glacier de la Muande, que son altitude protège un peu, et le Glacier du Fond qui est en cours de dislocation. Celle-ci, très rapide durant la dernière décennie, a provoqué le dégagement d'un austère lac juxta-glaciaire, le Lac de la Muande.

Le retrait du Glacier de la Lavey accompagné lui aussi par l'apparition d'un lac panoramique, le Lac des Rouies, est plus ancien et plus marqué encore. Il est maintenant séparé en deux glaciers éloignés de plusieurs centaines de mètres en altitude et de près d'un kilomètre en distance. L'un est perché sous le Col de la Lavey et l'autre s'amenuise en amont du lac.

Le Glacier des Sellettes dispose d'un vaste cirque bien protégé au pied de l'Olan. Certes, il s'est morcelé en deux glaciers qui s'éloignent l'un de l'autre mais il semble mieux résister que ses voisins.

Au milieu du vallon à la hauteur du Plan de la Lavey, le Glacier d'Entre-Pierroux , pourtant en face nord, est réduit à l'état de confettis disjoints, certains suspendus. Plus au nord, il y a longtemps que les petits Glaciers du Lac et du Bec de Canard ne sont plus que des reliques réfugiées sous les crêtes.

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey et la Raja (1560 m)

On traverse le Vénéon sur un magnifique pont de pierre en dos d'âne du XVIIe siècle, puis il faut remonter jusqu'à l'ancien hameau de la Raja (1560 m) pour atteindre le vallon.

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey

Vallon de la Lavey - Pont de la Lavey

Vallon de la Lavey - Vallée du Vénéon en amont de Champhorent

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Août 2001

Fin juillet 2009

Vallon de la Lavey - La Raja (1560 m)

Vallon de la Lavey - La Raja (1560 m)

Vallon de la Lavey - La Raja (1560 m)

Vallon de la Lavey - La Raja (1560 m)

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Aussi loin que remontent les sources, elles indiquent un vallon parcouru, exploité et occupé par l'homme. Le Col de la Muande (3103 m)  est un passage connu depuis longtemps entre Saint-Christophe et le Valgaudemar. Malgré son caractère glaciaire, il est cité aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles (3). Au XVIIIe siècle, de Bourcet, sur sa carte dressée à des fins militaires, indique explicitement un itinéraire par le Col de la Muande. Il n'excluait donc pas que l'on pût y faire passer une troupe ! Les deux magnifiques ponts de pierre, surdimensionnés pour un simple accès au vallon, rappellent l'importance de cette ancienne voie de communication. Ils remontent au XVIIe siècle, le premier donne accès au vallon alors que le deuxième permet simplement au chemin principal de passer d'une rive à l'autre, alors même que des chemins secondaires existent sur chacune des rives.

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Le Souchey est un ancien hameau perché à 1688 m au dessus de l'entrée du Vallon de la Lavey, sur un travers entre le hameau du Clot et le vallon. Il jouit d'une belle vue sur le vallon et sur la vallée du Vénéon en amont de Champhorent. Sa zone d'alpage est limité par un ancien muret situé aujourd'hui dans la forêt sur le chemin montant du Clot. Les épicéas se font de plus en plus envahissants.

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Vallon de la Lavey - Le Souchey (1688 m)

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Les traces d'anciens habitats sont également nombreuses. Elles témoignent d'habitats, peut-être permanents ou simplement temporaires, qui remontent au Moyen Âge, notamment au POM (4) des XIIe et XIIe siècles, marqué par une forte croissance démographique qui a entraîné une extension en altitude des zones habitées et exploitées, alors que la péjoration climatique qui a commencé durant la 2e moitié du XIVe siècle a eu les effets inverses et donc l'abandon de nombreux sites d'altitude.

C'est ainsi que la Raja (1560 m) sur la montée d'accès au vallon, Ragiate ou Ragiacos en 1339 (5), Regeate sur la carte de Cassini au XVIIIe siècle, était un hameau permanent au Moyen Âge déjà. Peut-être aussi, la Grande Jasse (1672 m) (6) (7) après le Ruisseau des Mandes (8). Ce site illustre d'ailleurs le mode de colonisation, commun à d'autres dans la vallée, qui commence autour d'abris sous roche avant de passer aux cabanes en pierres sèches. Il devait en être de même pour le lieu-dit Sous la Lavey (7), dans le plan en amont du refuge et du hameau de la Lavey, et pour Rama de la Selle (1820 m), la Ramasse en 1834 (9), plus loin dans le vallon, en amont du Ruisseau de la Selle, où on retrouve l'évolution abri sous roche, puis cabanes en pierres sèches.

Plus surprenants, on trouve aussi traces d'habitats temporaires en altitude, liés au pastoralisme, datant aussi sans doute du Moyen Âge et abandonnés à la fin du Moyen Âge ou peu après (7). Citons Grand Rousset, Rousset de Via (10) et Coyetère, les deux premiers situés autour de 2300 m sur la rive gauche, le troisième sur la rive droite avant le grand saut du Ruisseau de la Donzelière, appelé Ruisseau de la Coyeteyre sur la carte Duhamel de 1892. Il existe aussi des vestiges de bergerie temporaire sous le Lac des Bèches (2250 m) (7).

Vallon de la Lavey - Vieux  pont du XVIIe siècle (1701 m)

Le Pont de la Lavey sur le Vénéon a un petit frère plus en amont dans le vallon, sur le Torrent de la Muande, au pied d'un premier petit verrou. Moins important, il permet au chemin muletier d'accéder à la Lavey par la rive gauche. Le portail en bois permet de séparer les deux troupeaux situés sur chacune des rives et qui appartiennent à deux éleveurs distincts. Les nombreux murets en pierres divisant les versants devaient avoir un rôle analogue de séparation des troupeaux.

Vallon de la Lavey - Grande Côte - Aiguille de l'Olan (3373 m)

Vallon de la Lavey - Aiguille de l'Olan (3373 m)

Vallon de la Lavey - Aiguille de l'Olan (3373 m)

Vallon de la Lavey - Vieux pont du XVIIe siècle (1701 m)

Vallon de la Lavey - Vieux pont du XVIIe siècle (1701 m)

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Vallon de la Lavey - Vieux pont du XVIIe siècle (1701 m)

Vallon de la Lavey - Vieux pont du XVIIe siècle (1701 m)

Vallon de la Lavey -Vieux pont du XVIIe siècle (1701 m)

Vallon de la Lavey - Vieux pont du XVIIe siècle (1701 m)

Vallon de la Lavey - Vieux pont du XVIIe siècle (1701 m)

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Septembre 2009

Septembre 2009

Septembre 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Seuls deux hameaux permanents ont traversé les siècles. Celui du Souchey (1688 m), nommé Souché sur la carte de Cassini, domine l'entrée du vallon face à Champhorent avec lequel il était facile de communiquer visuellement. Abandonné aujourd'hui, il conserve toutefois quelques maisons encore debout et occupées en été. Un muret de pierres sèches délimitait ses alpages en direction de la vallée. Il est relié au hameau du Clot en direction de Saint-Christophe par un chemin direct qui offre et offrait une alternative intéressante pour accéder au vallon. Il se poursuit dans le vallon où il rejoint le chemin principal immédiatement après le pont de pierre. Le hameau principal était celui de la Lavey ou Lavet (1797 m) sur le verrou à proximité du refuge actuel qui était encore habité, au moins à titre temporaire, au début du XXe siècle.

Vallon de la Lavey - Entre le premier et le deuxième verrou

Les deux verrous délimitent une longue zone plane d'alpages dénommée Gabouléou (1729 m)  (11) et qui se prolonge en rive droite jusqu'au replat du Cloutet (1752 m) (12) où se trouve une bergerie. Plus haut ,sous les pentes du verrou de la Lavey, on découvre de nombreux lopins de terre séparés par une toile d'araignée de murets en pierres. C'est que le secteur garde jusque dans son nom, les Hoches (13), le témoignage des anciennes cultures. Les maisons d'habitation qui s'y trouvaient ne sont plus que des ruines plus ou moins visibles.

Vallon de la Lavey - Premier verrou

Vallon de la Lavey - Gabouléou (1729 m) - Aiguille de l'Olan (3373 m)

Vallon de la Lavey - Le Cloutet au pied du deuxième verrou

Vallon de la Lavey - Le Cloutet (1752 m)

Vallon de la Lavey - Ruines de la Lavey

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Vallon de la Lavey - Les Hoches

Vallon de la Lavey - Les Hoches

Vallon de la Lavey - Les Hoches

Vallon de la Lavey - Les Hoches

Vallon de la Lavey - Gabouléou - Cascade du Ruisseau de la Donzelière

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Le Vallon de la Lavey a la particularité de ne pas porter le nom de son torrent qui est le Ruisseau de la Muande (14). Beaucoup l'appelle d'ailleurs Vallon de la Muande. Pourtant une définition de la Muande est donné dans un bail à ferme dressé en 1834 (9) comme étant le vaste ensemble à la forte unité  en amont du Plan de la Lavey., également nommé Muande et Olan en 1871 (9). A contrario, certains commencent à parler du Torrent de la Lavey, nom moderne comme Cascade de la Lavey. Il semble bien que Lavey soit au sens strict et au départ le nom du site du refuge et du hameau principal du vallon. L'extension au vallon est compréhensible. Elle semble ancienne puisque la carte de de Bourcet levée entre 1749 et 1754 mentionne Lavet, Vallon de la Muande ou du Lavet, Col de la Méande, Pointe de la Muande. Celle de Cassini, quelques années plus tard, marque la Lavette R (14), la Lavet (9). Dans la description de ses voyages, Roussillon utilise Combe de la Lavey pour nommer le vallon (1854).

Vallon de la Lavey - La Grande Jasse

En aval du pont de pierre, le secteur de la Grande Jasse (1672 m) comportent des vestiges d'occupation humaine, d'abord  en abris sous roche, puis en cabanes de pierres sèches. De nombreux murets devaient servir à parquer les troupeaux, le nom du lieu indiquant sa fonction de zone de repos nocturne.

Vallon de la Lavey - Cascade du Ruisseau de la Donzelière

Vallon de la Lavey - En aval du vieux pont

Vallon de la Lavey - La Grande Jasse (1672 m)

Vallon de la Lavey - La Grande Jasse (1672 m)

Vallon de la Lavey - La Grande Jasse (1672 m)

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Fin juillet 2009

Septembre 2009

Septembre 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

L'ambiguïté est donc grande, mais Lavey semble prendre néanmoins le dessus sur Muande. Déjà le nom est monté au Col de la Lavey et au Glacier de la Lavey, mais il a dû aussi reculer contre toute logique à son lac. Muande, reste dans le haut du vallon, dans son secteur en quelque sorte, mais le ruisseau de celle-ci pourrait vite céder la pas au torrent de celle-là (15).

Muande (16 rappelle les mouvements des troupeaux tout au long de la saison d'été, alors que Lavey garde le souvenir de l'éboulement qui a déposé tous les rochers où se situe le refuge et les ruines des anciens chalets (17). En mars 2011, un nouvel éboulement a provoqué une coulée qui est arrivée à proximité du refuge.

__________

Page 2 de l'article

__________

Notes :

(1) De façon fugitive, la Cime du Vallon (3406 m).

(2) PAG, pour Petit Âge Glaciaire.

(3) Daniel Roche et Michel Coûteaux ont dressé la liste des citations du Col de la Muande comme lieu de passage autrefois.

(4) POM, pour Petit Optimum Médiéval, tel que défini par Emmanuel Le Roy Ladurie.

(5) Enquête delphinale de 1339. La Raja est rattaché à la vieille racine oronymique *RAC, *RAG, PLR, page 244.

(6) Jasse ici, Jas là, Gias ailleurs, du latin JACERE = être couché, indiquent des lieux de repos des troupeaux.

(7) Chantal Mazard et Daniel Roche, in Les habitats désertés de Saint-Christophe-en-Oisans, Patrimoine de l'Isère, Oisans, pages 72 et suivantes.

(8) Le Ruisseau des Mandes ne serait-il pas plutôt un Ruisseau des M(u)andes ?

(9) Daniel Roche et Michel Coûteaux in Lac de la Muande - Fluctuations glaciaires, limnologiques et toponymiques, 1999.

(10) Où Rousset n'est pas lié à la couleur mais signifie plutôt la roche. Via laisse rêveur car il indique la présence d'un chemin qu'on aurait beaucoup de peine à repérer aujourd'hui, mais il fallait bien y aller avec les bêtes. Autrement dit, Grand Rousset = grand roche et Rousset de Via = roche du chemin.

(11) De la racine *GAB, *GAV, à l'origine de nombreux noms de gorges ou à-pics. Le lieu-dit est très précisément situé sous un à-pic que parcourt la belle cascade du Ruisseau de la Donzelière qui descend des Fétoules.

(12) C'est un replat, ça tombe bien puisque Cloutet vient du vieux mot CLOT qui désigne justement un replat, même parfois une simple diminution de pente.

(13) Surprenant de trouver ici à 1800 mètres d'altitude un lieu-dit qui indique la présence de terres labourées du gaulois OLCA.

(14) Ruisseau est le terme adopté par les cartographes au XVIIIe siècle à la suite de Cassini pour désigner les cours d'eau, abrégé en la lettre R. Les locaux utilisaient des termes patois, tous issus du latin RIVUS, Riou, Rif, etc. On ne connaissait pas le mot torrent dont l'utilisation en toponymie est récente.

(15) Au Moyen Âge, le Vallon de la Lavey s'appelait Valdeyrieyri ou Vallum Deytreria ou Deyrieria (Allix, 1929). Ces appellations ont disparu.

(16) Du latin MUTANDIS.

(17) PLR, page 124, de la racine *LAP = dalle de pierre, éboulement.

__________

Références :

Allix, 1929 : Allix (A) - L'Oisans au Moyen Âge, 1929.

Conservation du patrimoine de l'Isère, 2001 : Oisans, Musée Dauphinois.

Le Roy Ladurie, 2004 :  Le Roy Ladurie (E) - Histoire humaine et comparée du climat, tome 1.

Roche & Coûteaux, 1999 : Roche (D) / Coûteaux (M) - Lac de la Muande - Fluctuations glaciaires, limnologiques et toponymiques.

Rousset, 1988 : Rousset (PL) - Les Alpes et leurs noms de lieux.

__________

Articles connexes :

Vallée du Vénéon

Saint-Christophe-en-Oisans : La Cordée

Vallon de Lanchâtra

Plat de la Selle

L'Alpe du Pin

Travers des Lacs

Vallon de la Mariande : Lac de la Mariande, Lac du Salude

Vallon de la Lavey : Vallon inférieur, Plan de la Lavey, Lac des Bèches, Lac des Fétoules, Lac de la Muande, Lac des Rouies

Vallon des Étages

La Bérarde

Vallon de Bonne Pierre

Vallon des Étançons

Vallon de la Pilatte

Barre des Écrins - Le sommet, description et photos - Album photos de l'ascension de la Barre.

__________

 
Site officiel du Parc National des Écrins  

Cliquer ici pour accéder au site du Parc National des Ecrins

__________

 

             

Web Vallouimages Pays des Écrins Flore alpine

Home  Accueil  Écrins-Accueil
     
  Haut de page  

Vallouise  Pelvoux  Ailefroide  L'Argentière-la-Bessée  Névache

Première version Dernière version Dernière correction
Novembre 2009 Novembre 2009 Janvier 2013

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

Sortie

Version 1.00

Octobre 2004