Vallouimages

Site sur Vallouise, les Écrins, les Alpes et bien d'autres massifs, régions et pays

Blason de Serre-Chevalier - l'Aigle provenant des armoiries de la famille Borel du Bez, hameau de la Salle-les-Alpes

______________________

1941 - 2011

70 ans de ski à

Serre Chevalier

Ouvrage en souscription de Guillaume Bodovillé

Bon de souscription

Parution décembre 2011

______________________

Panorama sur les Écrins

Serre Chevalier - Panorama

Cliquer pour le grand format

Photo Vallouimages - Avril 2010

______________________

Gare du téléphérique

Serre Chevalier - Gare d'arrivée de l'ancien téléphérique

Document Vallouimages - Vers 1950

______________________

Ancien téléphérique

Serre Chevalier - Ancien téléphérique

 

Serre Chevalier - Ancien téléphérique

Documents Vallouimages - Vers 1950

______________________

Serre Ratier

Serre Chevalier - Serre Ratier (1905 m)

Documents Vallouimages - Vers 1950

______________________

Gare de Chantemerle

Serre Chevalier - Téléphérique, gare de Chantemerle

Documents Vallouimages - Vers 1950

______________________

Gare de Chantemerle

Serre Chevalier - Téléphérique, gare de Chantemerle

Documents Vallouimages - Vers 1960

______________________

Hameau de Fréjus

Serre Chevalier - Hameau de Fréjus (1940 m)

Photo Vallouimages - Avril 2010

______________________

Antiquité

Serre Chevalier - Antiquité

Photo Vallouimages - Avril 2010

______________________

Chantemerle

Nouveaux quartiers

Serre Chevalier - Chantemerle (1359 m)

Photo Vallouimages - Avril 2010

______________________

 

Accueil

Briançonnais

Vallée de la Guisane

La Vallée de la Guisane

Serre Chevalier, la Salle les Alpes, Saint-Chaffrey et leurs montagnes

Station de Serre Chevalier

Vallée de la Guisane - Serre Chevalier

La Basse Vallée de la Guisane est occupée par la Station de Serre Chevalier - Serre Che, pour les intimes. Les hommes de marketing, après l'avoir divisée en 3, voire 4 (1), pôles principaux :

  • Serre Chevalier 1500 sur la commune du Monêtier-les-Bains, culminant au Rocher de l'Yret à 2830 m d'altitude ;

  • Serre Chevalier 1400 sur la commune de la Salle les Alpes, avec les remontées mécaniques de Villeneuve et  du Bez, culminant au Sommet de l'Eychauda à  2659 m ;

  • Serre Chevalier 1350 sur la commune de Saint-Chaffrey à partir de Chantemerle, culminant à Serre Chevalier à l'altitude de 2491 m ;

l'ont maintenant regroupée en seule entité, Serre Chevalier Vallée, dans laquelle on se demande bien ce que le mot vallée vient faire, d'autant plus que Serre Chevalier est le nom d'un sommet et non d'une vallée (2).

Cliquer sur la photo pour l'agrandir avec les noms

__________

La gestion des domaines skiables des différentes communes a été regroupée et confiée à la Compagnie des Alpes en délégation de service public. Celle-ci continue donc sa marche vers le sud, un œil fixé du côté de Sestrières. La liaison avec l'Italie se fera peut-être par dessus le Col de Montgenèvre avant de se faire par tunnel !

Il n'y a donc maintenant plus qu'un seul gestionnaire et qu'une seule station dans laquelle les identités des villages se sont fondues. C'est effectivement préférable en terme de communication touristique et de positionnement international, par contre le nom à rallonge est en contradiction avec la pratique simplificatrice qui prévaut en communication et en toponymie. Malgré la signalétique et la communication (3), Serre Chevalier Vallée peine à supplanter Serre Che et Serre Chevalier. Encore, la station a-t-elle évitée de justesse le ridicule occitano-anglicisme de Serre Chevalier Valley dont s'est affublée, en éclaireur bien mal avisé, la société d'exploitation des remontées mécaniques.

Serre Chevalier

La construction des 2 tronçons du téléphérique, qui relient Chantemerle à Serre Ratier (1905 m), puis Serre Ratier au sommet de Serre-Chevalier (2483 m), marque le début de la station. Les villages agricoles et les alpages de l'époque ont vite laissé la place après guerre à de nouvelles constructions plus ou moins heureuses et aux pistes de ski.

Serre Chevalier - Téléphérique de Chantemerle

Serre Chevalier - Chalets de Champcella (1762 m)

Serre Chevalier - Chalets de Champcella (1762 m)

Serre Chevalier - Au hasard des pistes

Serre Chevalier - Au hasard des pistes

Au hasard des pistes

Au hasard des pistes

Au hasard des pistes

Au hasard des pistes

Vers 1950

Vers 1950

Vers 1950

Avril 1975

Avril 1975

Serre Chevalier - Vers l'adret - Tête Noire (2922 m) et le Grand Area (2869 m)

Serre Chevalier - Vers la haute Guisane - Le Grand Galibier (3228 m)

Serre Chevalier - La Cucumelle (2698 m) et le Sommet des Agneaux (3664 m)

Serre Chevalier - La Cucumelle (2698 m) et le Sommet des Agneaux (3664 m)

Serre Chevalier - Massif de Clouzis (3465 m)

Le Grand Aréa

Le Grand Galibier

La Cucumelle et les Agneaux

Massif de Clouzis

Avril 1975

Avril 1975

Avril 1975

Avril 1975

Avril 1975

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Serre Chevalier veut s'affirmer autour de cinq concepts fédérateurs, certes très touristiquement corrects et donc à décoder (en Notes) mais somme toute appropriés :

  • Un domaine d'une autre dimension avec des ambiances de ski et des paysages variés (4) ;

  • Un territoire de vie authentique, des mentalités montagnardes et méridionales (5) , une vie permanente de qualité (6) ;

  • Une offre importante de services mais une vallée à taille humaine et un territoire d'histoire et de traditions (7) ;

  • Une large vallée ouverte vers le soleil, chaleureuse et généreuse avec un sens de la convivialité, une architecture à la rencontre du Piémont, de la Provence et des Alpes (8) ;

  • Un immense terrain de jeux, ludique, moderne, innovant et préservé, de la haute montagne accessible à tous (9).

Maintenant qu'on se le dise, la communication touristique veut nous convaincre que Serre Chevalier, malgré son nom, n'est plus un sommet mais avant tout une vallée et que l'on vient jouer sur les pistes sans esprit sportif. Il est vrai que Serre Chevalier n'est pas une station d'altitude mais est une station de vallée sans réel front de neige. La communication vise à gommer l'handicap des multiples points d'entrée distants de plusieurs kilomètres et souvent de mauvaise qualité.

Serre Chevalier

Le haut des pistes offre de magnifiques panoramas su les massifs tout proches des Écrins et de Montbrison.

Les 3 photos d'avril 1980 en grand format comportent les noms des sommets.

Serre Chevalier - Massif de Clouzis (3465 m)

Serre Chevalier - Mont Pelvoux (3943 m)

Serre Chevalier - Mont Pelvoux (3943 m)

Serre Chevalier - Massif de Clouzis (3465 m)

Serre Chevalier - Sommet des Agneaux (3664 m)

Massif de Clouzis

Mont Pelvoux

Massif de Clouzis

Les Agneaux

Avril 1975

Avril 1975

Avril 1980

Avril 1980

Avril 1980

Serre Chevalier - Cime de la Condamine (2940 m)

Serre Chevalier - Rocher Bouchard (2900 m)

Serre Chevalier - Cime de la Condamine (2940 m)

Serre Chevalier - Rocher Bouchard (2900 m)

Serre Chevalier - Massif de Montbrison (2818 m)

La Condamine

Rocher Bouchard

La Condamine

Rocher Bouchard

Massif de Montbrison

Avril 1975

Avril 1975

Avril 1975

Avril 1975

Avril 1975

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Il n'en reste pas moins que Serre Chevalier offre un vaste domaine skiable, bien enneigé, aux skieurs les plus exigeants comme aux plus tranquilles. Plusieurs pistes restent 'brut de neige', ce qui est une excellente initiative à l'attention des skieurs qui n'aiment pas les pistes formatées. La modernisation des remontées mécaniques est urgente. Elle est en cours, mais il y a du travail car beaucoup d'équipements datent encore des années 1970 ou avant. C'est notamment le cas des téléporteurs qui partent de la vallée, que ce soit au Bez, la Télécabine du Fréjus, des œufs (!) qui datent de 1968 ; à Villeneuve, la Télécabine de l'Aravet, encore des œufs (!) dépassés qui datent de 1975 ; ou à Chantemerle, la télécabine à la gare miteuse et le téléphérique (10). Mais ces derniers devraient être remplacés d'ci 2012 et l'accès à Serre Ratier devrait être complètement renouvelé. Tous ces équipements, vieillissants mais incontournables car ils donnent accès au domaine d'altitude, ont été négligés jusqu'à présent, grave erreur car ils déterminent l'image de la station. La Télécabine du Pontillas est plus moderne mais arrive trop bas et il faut poursuivre par un vieux télésiège. La situation est meilleure plus haut, le Télésiège de la Balme a été démantelé en 2010 au profit d'un nouveau télésiège dans le vallon de Fréjus (11).

Serre Chevalier

Le haut des pistes offre de magnifiques panoramas su les massifs tout proches des Écrins et de Montbrison.

Serre Chevalier - Serre Ratier (1905 m)

Serre Chevalier - Sommet du Prorel (2566 m)

Serre Chevalier - Massif de Montbrison

Serre Chevalier - Mont pelvoux et massif de Clouzis

Serre Chevalier - Mont pelvoux et massif de Clouzis

Massif de Clouzis

Sommet du Prorel

Massif de Montbrison

Mont Pelvoux - Massif de Clouzis - Les Agneaux

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Serre Chevalier - Massif de Clouzis et Sommet des Agneaux

Serre Chevalier - Massif de Clouzis et Sommet des Agneaux

Serre Chevalier - Massif de Clouzis

Serre Chevalier - La Cucumelle (2698 m) et l'Alpe

Serre Chevalier - Vallon del'Eychauda

Massif de Clouzis et les Agneaux

Côte Chevalier

La Cucumelle et l'Alpe

Vallon de l'Eychauda

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Comme beaucoup de stations de 1ère et 2e génération, Serre Chevalier souffre d'une part du manque ou de l'éloignement des parkings, même si les derniers immeubles sont dotés de parkings couverts, et d'autre part possède un parc immobilier assez disparate et construit sans ligne directrice. Toutefois les bâtiments les plus récents en forme de gros chalets cossus sont une réussite, mais ils côtoient des immeubles-barres d'un autre temps. Plusieurs, du côté de l'Envers de Villeneuve par exemple (l'Olan, les Agneaux et d'autres vers la vieillissante Télécabine de l'Aravet (1975), déparent dans une station de ce niveau.

Le nombre de lits affichés est trompeur, car en réalité une grande partie de ces lits sont hors du secteur marchand et le taux d'occupation réel est faible. C'est la conséquence d'une approche immobilière et non touristique du développement de la station dans sa phase de croissance.

Serre Chevalier - Faces cachés

L'arrivée de la Piste Luc Alphand face au départ des remontées mécaniques est une opportunité qu'un renouvellement des remontées mécaniques et du bâti permettrait de mieux exploiter. La gare de la télécabine est miteuse alors que celle du téléphérique a mieux résister au vieillissement.

Serre Chevalier - Front de neige de Chantemerle (1359 m)

Serre Chevalier - Front de neige de Chantemerle (1359 m)

Serre Chevalier - Front de neige de Chantemerle (1359 m)

Serre Chevalier - Front de neige de Chantemerle (1359 m)

Serre Chevalier - Front de neige de Chantemerle (1359 m)

Chantemerle - front de neige

Chantemerle - Téléphérique et télécabine

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Serre Chevalier - Chantemerle (1359 m)

Serre Chevalier - Chantemerle (1359 m)

Serre Chevalier - Chantemerle (1359 m)

Serre Chevalier - Pré Long (1380 m)

Serre Chevalier - Le Bez (1420 m) - Le Club Méditerranée

Chantemerle -Vue d'ensemble et nouveaux chalets

Pré Long

Le Club Méditerranée

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Avril 2010

Cliquer sur les photos pour les agrandir

La station est maintenant en phase de maturité, où l'amélioration de la qualité et de l'accueil est primordiale et l'emporte sur les extensions. La Compagnie des Alpes, délégataire du service public, a entrepris de corriger plusieurs des défauts signalés : en rationnalisant et en modernisant le parc de remontées mécaniques, en renouvelant le domaine immobilier pour un meilleur ratio lits marchands/lits froids, et en développant une communication globale axée sur une station unique et non plus sur les villages, devenus simples composantes de l'ensemble. Les stations-villages ronronnaient et vieillissaient avant son arrivée, le réveil est en marche autour d'une station globale, où le tourisme capitaliste, au sens neutre du terme (12), se superpose maintenant à la seule approche immobilière, enjolivé par un engagement environnemental intéressé mais encore aux allures de 'green washing'.

__________

Tout est dit sur la station sur les sites des Offices de Tourisme de Serre Chevalier et de Briançon :

Office de Tourisme de Serre Chevalier Office Briançonnais du Tourisme et du Climatisme
Guide pratique de Serre Che  Plan interactif des pistes

 

Cliquer sur le plan pour une version grand format

__________

Notes :

(1) Briançon, Puy-Saint-André et Puy-Saint-Pierre ont abandonné l'appellation Serre Chevalier 1200 et font partie de l'ensemble.  Mais leur domaine commun, bien que contigu, est excentré et pour tout dire de moindre intérêt compte tenu de l'exposition des pistes et de la faible durée de l'enneigement au bas de la piste - janvier, février, tout au plus, malgré les canons à neige qui maintiennent un curieux ruban blanc entre Puy-Saint-Pierre et Briançon ; il fait vite très chaud en journée dès le début du mois de mars.

(2) Serre-Chevalier est le nom du sommet, point d'arrivée du téléphérique à 2491 m d'altitude. Il ne s'agit en aucun cas du nom de la vallée, qui reste la Vallée de la Guisane.

SERRE est un oronyme très répandu dans la région qui désigne toujours une hauteur, souvent allongée, comme la Crête de ... Serre Chevalier.

CHEVALIER est un lieu dit sur le versant nord de la crête que l'on retrouve dans Côte Chevalier. Rien à voir avec le cheval, bien sûr, le nom désigne le ravin sous la côte, de la racine GAB, GAV (André Faure, Paul-Louis Rousset).

(3) D'ailleurs en terme de communication, le magazine reste SerreChe et le site internet www.serre-chevalier.com.

(4) Serre Chevalier possède le plus vaste domaine skiable des Alpes du Sud avec des pistes très variées au milieu des mélèzes ou sur les anciens alpages.

(5) La mentalité locale n'est effectivement pas anglo-saxonne pour 2 sous, malgré les investissements venant d'outre-Manche, et un nom à connotation anglaise aurait été contraire à l'authenticité locale.

(6) Treize villages ou hameaux occupent le territoire qui peinent à rester vivants en intersaisons. Difficile d'y trouver un restaurant ouvert. L'orientation touristique adoptée a abouti à la multiplication de chalets le plus souvent inoccupés et à une augmentation du coût du logement qui force les habitants au départ, phénomène particulièrement sensible à la Salle les Alpes.

(7) L'offre de services est effectivement importante, mais uniquement en saisons. Par contre, les conditions de circulation et les traversées routières des villages ne sont pas à la hauteur. Le patrimoine historique et culturel est remarquable comme dans tout le Briançonnais.

(8) Le climat est généreux et bénéfique, avec l'enneigement et l'ensoleillement caractéristiques du Briançonnais.

(9) La modernisation des remontées mécaniques est en cours et l'espace est immense pour profiter de la nature, mais ... suite en (11).

(10) Le téléphérique ne fonctionne plus sur le tronçon du haut, les cabines ont été enlevées, transformant les gares de départ et d'arrivée en friches touristiques qu'il faudra bien avoir le courage d'enlever.

(11) ... le vallon de Fréjus était jusque là préservé des remontées mécaniques et la construction d'un télésiège y est dommageable. Il aurait mieux valu remplacer le Télésiège de la Balme sur le même parcours pour ne pas faire mentir la volonté de préserver l'espace.

(12) ... c'est-à-dire sans connotation, ni positive, ni négative.

__________

 

Pour accéder aux albums de photos sur les paysages, villages et hameaux de la Vallée de la Guisane,

cliquer sur le bouton :

 

             

Web Vallouimages Pays des Écrins Flore alpine
Première version Dernière version Dernière correction
Novembre 2004 Juillet 2011 Janvier 2013

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

Sortie

Version 1.00

Octobre 2004