Vallouimages

Site sur Vallouise, les Écrins, les Alpes et bien d'autres massifs, régions et pays

4 saisons

 

de soleil

Home  Accueil 
Pays des Écrins
Vallouise  Magazine
La Vallouise
L'Argentière-la-Bessée 
Vallon du Fournel 
Champcella
Vallée de Freissinières
Freissinières 
Dormillouse
La Roche-de-Rame
Lac de la Roche-de-Rame
St-Martin-de-Queyrières
Briançonnais
Archéologie
Toponymie

______________________

 
 
 

 

Passer en plein écran en pressant la touche F11 de votre clavier

Pays des Écrins

Florilège d'idées fausses et d'idées reçues

Les connaissances historiques, scientifiques et culturelles ont considérablement progressé, mais dès que l'on parle histoire, patrimoine, culture, toponymie ou archéologie, reviennent malheureusement les mêmes idées fausses ou idées reçues, ignorant les progrès de la recherche. C'est encore trop souvent le cas dans les nombreux magazines touristiques, pourtant très beaux et intéressants par ailleurs, dans la communication touristique, et, parfois même dans des domaines de recherche connexes. Ce chapitre, sans prétention, vise à remettre les pendules à l'heure si on peut dire, à propos de quelques erreurs communément reprises.

Il est sûr que Hannibal et les Carthaginois, les Romains, les Sarrasins et les Vaudois ont excité l'imagination des érudits du XIXe siècle - note - qui les ont mis à toutes les sauces pour expliquer, ici un passage, là un mur, ou encore un pont ou un chemin, voire un nom, en fait tout ce qui n'avait pas d'explication sensée ! Légendes et traditions locales sont nombreuses les concernant sans beaucoup de fonds de vérité le plus souvent.

Note : attention, le travail des érudits et chercheurs du XIXe siècle a été déterminant dans beaucoup de domaines et beaucoup de leurs conclusions restent encore parfaitement appropriées.

Le Dauphiné oublié

Histoire et Géographie

Pays des Écrins

Beaucoup placent maintenant le Pays des Écrins en Provence.

C'est faire fi de sa longue histoire dauphinoise ! Le Pays des Écrins, comme d'ailleurs tout le Briançonnais et, plus généralement, l'essentiel du département des Hautes-Alpes, est situé en Dauphiné et non en Provence. La faute à PACA qui fait oublier que le deuxième A veut dire Alpes.

Des vrais glaciers en Provence, soyons sérieux ! Il faut arrêter le rosé et le petit jaune !

 

Le Mur des Vaudois

Histoire et Patrimoine

La Bâtie des Vigneaux

Les Vaudois ont indiscutablement la cote et la tentation a toujours été forte d'amplifier leur rôle et les faits les concernant. Évidemment, dans l'ignorance, cette fortification bizarre leur a longtemps été attribuée et continue encore à être appelée Mur des Vaudois.

Cette fortification n'a rien à voir avec les Vaudois mais marquait simplement la frontière entre le Briançonnais et l'Embrunais. Elle a été construite en 1376 pour s'opposer aux bandes de pillards, et, s'appelle, de son vrai nom, le Barry de la Bâtie.

 

Le Pertuis-Rostan

Histoire et Patrimoine

Sainte-Marguerite

Le Pertuis-Rostan est un passage étroit sur l'autre rive de la Durance, longtemps attribué à Hannibal et ses Carthaginois.

Le Barry de la Bâtie se poursuivait sur l'autre rive de la Durance et le Pertuis-Rostan était la porte d'entrée du Briançonnais par où passait l'ancienne route.

Le lieu de passage des Carthaginois est toujours sujet à controverse, la vallée de la haute Durance n'est d'ailleurs pas en bonne place dans cette controverse !

 

Valpute et les Vaudois

Histoire

La Vallouise

Le nom de la vallée de Vallouise a changé dans la seconde moitié du XIIe siècle, passant de Vallis Jarentona - la vallée rocheuse - à Vallis Puta - la mauvaise vallée. Le changement de nom est souvent attribué à la présence des Vaudois hérétiques dans la vallée, y compris dans des publications scientifiques récentes dans des domaines connexes. En savoir plus ...

Le changement de nom n'est pas imputable aux Vaudois, car antérieur à leur existence !

 

Le massacre des Vaudois

Histoire

Ailefroide

Épuisons le filon des Vaudois dont plus de 3000 auraient été massacrés dans le vallon de Celse Nière à Ailefroide en mai 1488, d'après les traditions épiques rapportant le fait.

Le caractère fortement épique et amplificateur des textes contant le massacre n'est plus à souligner, et l'ensemble des historiens et démographes s'accordent pour ramener le nombre de morts  à moins d'une centaine.

 

La voie romaine de la Poua

Archéologie

Champcella

La tradition locale, reprise par les cartes IGN, qualifie de voie romaine, la raide montée en épingles à cheveux - la Poua, signifiant la montée, soutenue par de beaux murs de pierres.

Hélas, les archéologues sont formels, ce chemin n'a aucune des caractéristiques d'une voie romaine, hypothèse que, d'ailleurs, le seul bon sens suffit à exclure ! En savoir plus ...

Les Romains n'étaient pas adeptes du "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué". Au contraire, ils allaient au plus droit et au plus court, et la belle vallée plane de la Durance leur permettait de lâcher les chevaux, sans s'embarrasser d'une raide montée suivie immédiatement d'une descente, toutes deux bien inutiles.

La Poua comme la re-descente sont simplement de facture moderne, mais tant que les cartes IGN s'en feront les rapporteurs, la voie romaine de la Poua, contre toute vraisemblance, a encore de beaux jours devant elle !

 

Dormillouse et les Lombards

Histoire

Dormillouse

La tradition affirme que Dormillouse aurait été crée par des Lombards en fuite qui lui aurait donné son nom Dormil.

L'occupation du lieu, confirmée par les recherches archéologiques menées de 1998 à 2003 à Faravel et Chichin, est beaucoup plus ancienne, de même que le nom. En savoir plus ...

 

Dormillouse et les marmottes

Toponymie

Dormillouse

Sous prétexte que les marmottes dorment l'hiver, le nom proviendrait d'un mot occitan désignant la marmotte.

Hélas pour les enfants, il n'en est rien, Dormillouse n'est pas le village des marmottes. Ils peuvent qu'en même y monter, elles ne sont pas bien loin ! Le nom de la marmotte en occitan haut-alpin n'est pas dormilhosa mais lou muré et Dormillouse est la composition de deux oronymes DOR et MEL. En savoir plus ...

 

Le pont romain de Dormillouse

Archéologie

Dormillouse

Comme toute construction ancienne, le pont sur le Torrent de Chichin est parfois qualifié de romain.

Et comme bien souvent en pareil cas, il n'en est rien, le pont est de construction plus récente.

 

La vallée de la Vallouise

Toponymie

La Vallouise

Avec la perte de la compréhension des noms, la Vallouise est de plus en plus appelée la vallée de la Vallouise, non seulement dans les magazines touristiques, mais aussi localement !

Vallouise, venant du latin Vallis Loysia, comprend déjà le mot vallée dans son nom. Inutile donc de le répéter dans un pléonasme peu élégant. La Vallouise suffit pour désigner la vallée ! En savoir plus ...

 

Les Romains et la mine du Fournel

Archéologie

L'Argentière

La tradition locale, renforcée par les érudits du XIXe siècle et les premiers chercheurs, impressionnés par l'ampleur des travaux anciens, ont attribué aux Romains la découverte et la mise en exploitation de la mine.

Les recherches archéologiques menées depuis 1991 infirment cette tradition qui reste, malgré tout encore tenace. Une galerie médiévale est même encore appelée localement galerie des Romains.

En savoir plus ...

 

L'Abessée et la Bessée

Toponymie

La Bessée

Au XIXe siècle, la Bessée était souvent écrit l'Abessée, ce qui  a conduit à l'hypothèse d'une ancienne abbaye qui aurait donné son nom au lieu.

Toutes les formes plus anciennes du nom du village contredisent cette assertion. Il s'agit bien de Bessée qui vient bien du bas latin BETTIUS et de l'occitan BÈS pour lieu planté de bouleaux.

En savoir plus ...

 

 

 

Fermer

 

Home  Accueil  Pays des Ecrins
  Haut de page  

 

Première version Dernière version Dernière correction
Avril 2005 Février 2006 Janvier 2013

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

 

Version 1.00

Octobre 2004