Vallouimages

Site sur Vallouise, les Écrins, les Alpes et bien d'autres massifs, régions et pays

 

Le Barry de la Bâtie, improprement appelé 'Mur des Vaudois'

Le Barry de la Bâtie

Vers 1895

 

Le Barry de la Bâtie, improprement appelé 'Mur des Vaudois'

Le Barry de la Bâtie

Août 1989

 

 

Le site du Barry de la Bâtie

Le site du Barry de la Bâtie

D'autres photos sur

l'album des Vigneaux

 

Le Serre des Fourches

Le Serre des Fourches

______________________

 
 
 

Passer en plein écran en pressant la touche F11 de votre clavier

Le Barry de la Bâtie et le Pertuis-Rostan

Quelques bribes d'histoire ancienne

La vallée de Vallouise profite aujourd'hui largement de son ouverture sur l'Argentière. Il n'en fut pas toujours ainsi, car à l'époque des Escartons, L'Argentière, contrairement à la Vallouise, ne faisait pas partie du Briançonnais, mais appartenait à l'Embrunais. Une sorte de frontière (1) existait même, isolant la vallée qui  ne pouvait communiquer avec Briançon que par le Col de l'Eychauda ou la crête de la Balmette (la Route des Traverses, entre Prelles et les Vigneaux, n'existait pas !). La 'frontière' était matérialisée par une ligne de fortifications :

  • Côté Vallouise, le Barry ou Barris de la Bâtie, très improprement appelé le Mur des Vaudois, construit en 1376 et dont il subsiste d'importants vestiges entre la route et la ligne de chemin de fer. Il en reste des pans de murs et deux tours en piteux état, la troisième tour, vers la Durance, a été détruite en 1882 pour permettre le passage de la ligne de chemin de fer.

  • Sur la rive gauche de la Durance, immédiatement au-dessus de la Bessée Haute, entre le Serre des Fourches et le Riou Faure, en suivant la frontière, maintenant limite communale, une fortification nommée Barre la Vie, dont il ne reste rien. Seulement, le nom du passage, la porte du Pertuis-Rostan, désignée comme la Clé du Briançonnais (Clavis Brianczonesii, 1376).

Le Barry de la Bâtie, improprement appelé 'Mur des Vaudois'

Le Barry de la Bâtie, improprement appelé 'Mur des Vaudois'

Le Barry de la Bâtie, improprement appelé 'Mur des Vaudois'

Le Barry de la Bâtie, improprement appelé 'Mur des Vaudois'

Le Barry de la Bâtie, improprement appelé le 'Mur des Vaudois'

Novembre 2004

Mai 2004

Mai 2004

Mai 2004

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Ils furent plus construits pour s'opposer aux bandes de pillards, et, situés sur la 'frontière' entre le Briançonnais et l'Embrunais,  pour servir de barrière douanière et sanitaire, que pour des raisons strictement défensives.  Il n'ont strictement rien à voir avec les Vaudois !

Le Pertuis-Rostan ou la 'Clé du Briançonnais' - Chemin d'accès

Le Pertuis-Rostan ou la 'Clé du Briançonnais'

Le Pertuis-Rostan ou la 'Clé du Briançonnais'

Le Pertuis-Rostan ou la 'Clé du Briançonnais' - Débouché sur le plateau

Le Pertuis-Rostan ou la 'Clé du Briançonnais'

Juin 2004

Juin 2004

Juin 2004

Juin 2004

Cliquer sur les photos pour les agrandir

_______________

Notes :

(1) Sorte de frontière, car Briançonnais et Embrunais faisaient tous deux partie du Dauphiné (étude en cours pour préciser son rôle).

 

 

  Fermer  

L'Argentière-la-Bessée

Saint-Martin-de-Queyrières

 

Première version Dernière version Dernière correction
Janvier 2005 Mars 2005 Janvier 2013

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

Sortie

Version 1.00

Octobre 2004