Vallouimages

Haute Maurienne - Vanoise

 

Accès

Plan

Bessans - 73480

Mail 

______________________

Cliquer sur les photos

pour les agrandir

______________________

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc - Aquarelle

Vers 1930 - Collection Vallouimages

______________________

Dans les rues du  village

Bonneval-sur-Arc

Vers 1920 - Collection Vallouimages

______________________

Vue générale

Bonneval-sur-Arc

Vers 1910 - Collection Vallouimages

______________________

Vue générale

Bonneval-sur-Arc

Vers 1900 - Collection Vallouimages

______________________

Vue générale

Bonneval-sur-Arc

Vers 1900 - Collection Vallouimages

______________________

Vue générale

Bonneval-sur-Arc

Vers 1930 - Collection Vallouimages

______________________

 Bonne adresse :

Auberge d'Oul

ou Auberge de Cœur

puisque Oul est un mot tamahaq signifiant cœur

Bonneval-sur-Arc - Auberge d'Oul

Maes 2010 - Photo Vallouimages

Restaurant et Gîte d'étape au centre du vieux village.

Téléphone : 04 79 05 87 99
Mobile : 06 74 00 77 87

Excellent accueil de Maryse et Christophe dans leur minuscule salle (14 places).

Remarquable et copieuse planche dégustation avec un excellent velouté aux morilles et un non moins excellent foie gras au génépi.

______________________

NB : si l'Auberge de l'Oul l'accepte,  tous les commerces et restaurants n'acceptent pas la carte bancaire.

______________________

Liens :

Bonneval-sur-Arc

Site de l'Office de Tourisme

Gazette de Bonneval

Connaissance de Bonneval

______________________

 

 

Massif de la Vanoise - Haute Maurienne

Bonneval-sur-Arc

Haute Maurienne - Bonneval-sur-Arc

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Bonneval-sur-Arc est la dernière commune de la haute Maurienne, au pied du Col de l'Iseran qui la relie à la Tarentaise et à Val-d'Isère. C'est un village de bout du monde, classé parmi les plus beaux de France, qui a su ne pas perdre la tête au moment du boom des stations de ski mais au contraire garder son âme et préserver son environnement (1), grâce aux subsides de la fée électrique.

Le village vit néanmoins de plus en plus du tourisme. Un peu village musée à cause de son classement, il attire les visiteurs de passage sur la route des Grandes Alpes depuis l'ouverture à la circulation estivale du Col de l'Iseran en 1937. Il vit d'ailleurs passer le Tour de France dès l'année suivante.

L'hiver, les pentes d'Andagne offrent un domaine skiable intéressant qui culmine à 3000 m d'altitude avec un enneigement abondant jusqu'en avril.

__________

Malheureusement Bonneval est un peu victime de sa renommée et sa proximité avec Val-d'Isère lui vaut un va-et-vient incessant d'hélicoptères qui amènent une riche clientèle en mal de dépaysement mais source de nuisances sonores incompatibles avec la qualité du site. Pire, le serpent de mer de la liaison  téléportée avec Val-d'Isère resurgit à l'occasion de la négociation de la charte du Parc National de la Vanoise et pourrait annihiler définitivment tous les efforts de préservation du village si d'aventure elle venait à être réalisée (2).

Bonneval-sur-Arc (1790 m)

Bonneval-sur-Arc - Au Pont Rouge

Bonneval-sur-Arc - Pierre Bec

Bonneval-sur-Arc - Vue vers l'aval

Bonneval-sur-Arc - Les Petits Bois

Bonneval-sur-Arc

Entre Bessans et Bonneval

Bonneval-sur-Arc

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Église Notre-Dame de l'Assomption

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Car le village ancien a gardé tout son caractère que les Bonnevalains préservent soigneusement malgré les contraintes hivernales. Lignes électriques et téléphoniques ont été enterrées et les antennes ne sont pas visibles.  Toutes les maisons recouvertes de lourds toits de lauzes font le dos rond face à l'Iseran, le vent froid du nord qui souffle du col. Plusieurs commerces ont été regroupés dans une vieille maison au cœur du village. L'élevage bovin se maintient pour la production de beaufort, bleu de Bonneval et Mont-Séti, fromage assez semblable au reblochon mais en plus typé. Sa commercialisation aux touristes de passage ou de séjour et surtout les redevances versées par EDF sont pour beaucoup dans le maintien de l'économie locale et de la population.

La commune se développe à Tralenta, hameau moderne au départ et au retour des remontées mécaniques mais qui a su conservé, à une ou deux exceptions près, le style architectural local avec de belles maisons néo-montagnardes cossues.

Bonneval-sur-Arc (1790 m)

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Vieux village

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Vieux village

Mars 2009

Mars 2010

Mars 2010

Mars 2009

Mars 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Après avoir beaucoup diminué, la population a presque doublé depuis 1962 grâce à un solde naturel régulièrement positif. Elle s'établit officiellement à 247 Bonnevalains (3) dont plus de la moitié a moins de 40 ans et plus du quart moins de 20 ans. Elle se concentre aujourd'hui au village et à Tralenta, car l'Écot, le dernier hameau de la vallée à plus de 2000 m, n'est plus habité à l'année depuis 1960.

Bonneval-sur-Arc (1790 m)

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Vieux village

Mars 2010

Mars 2010

Mars 2010

Mars 2010

Mars 2010

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc - Le Vieux Pont

Vieux village

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

La position en bout de vallée forge le caractère, si on peut dire, et on retrouve donc une configuration culturelle de bouts du monde, déjà un peu perceptible à Bessans : forte identité par rapport à ceux qui ne sont pas du village et fort sentiment d'indépendance voire de résistance par rapport à l'administration et à l'extérieur (4).

Bonneval-sur-Arc (1790 m)

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Vieux village

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Mars 2009

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc - Chapelle Notre-Dame des Grâces

Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc - Le Vieux Pont

Vieux village

Chapelle N-D des Grâces

Vieux Pont

Mars 2010

Mars 2010

Mars 2010

Mars 2010

Mars 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Le patrimoine de Bonneval est essentiellement vernaculaire, avec une architecture montagnarde exceptionnelle, que les photos suffisent à décrire. Son patrimoine religieux est représentée par plusieurs chapelles, dont notamment la Chapelle Sainte-Marguerite de L'Écot de style roman qui date du Moyen Âge, et par l'Église Notre-Dame de l'Assomption, construite après la création de la paroisse en 1532 et agrandie au siècle suivant (5). C'est une église savoyarde simple mais dont l'architecture et notamment le clocher contribuent à la beauté rustique du village. Son mobilier n'est pas très riche : une chaire basse, deux retables dans les chapelles latérales, celui de la chapelle de droite consacrée à Marie date de 1715. Les statues qui occupaient les niches ont été remplacées par un mauvais panneau photographique pour l'une et par un panneau en bois sculpté pour l'autre (6).

Bonneval-sur-Arc (1790 m) - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Église

Retables

Retable (détail)

Dieu, le Père

Retable (détail)

Mars 2010

Mars 2010

Mars 2010

Mars 2010

Mars 2010

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Bonneval-sur-Arc - Église Notre-Dame l'Assomption

Sculptures modernes

Chaire

La Pentecôte Scène de l'Évangile

Panneau du souvenir

Mars 2010

Mars 2009

Mars 2010

Mars 2009

Mars 2009

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Notes :

(1) En façade du moins, car lorsqu'on gratte on réalise que la commune ne possède pas de station d'épuration ...

(2) Déjà évoquée au moment de la création du PNV, la liaison avec Val-d'Isère resurgit de loin en loin. Ainsi dans les années 1990, mas vite remise dans les tiroirs devant le tollé qu'elle a alors suscité. À nouveau ces temps-ci, à l'occasion de la rédaction de la charte du Parc et comme moyen de chantage peu glorieux à l'adhésion de la commune au Parc National. Ce coup-ci, elle partirait de l'Écot. Oui, vous avez bien lu, quitte à détruire un site, autant le faire à fond. La liaison passerait dans le cœur du Parc et paraît peu envisageable d'autant plus que les oppositions seraient à nouveau particulièrement fortes. Ce pourrait bien être une nouvelle bataille de la Vanoise qui porterait un coup terrible à la réputation de Bonneval déjà fragilisée par les hélicoptères et cette menace récurrente.

Bonneval doit faire face à une situation financière qui s'est dégradée avec la diminution de la contribution d'EDF et que la suppression de la taxe professionnelle ne va pas arranger. Les remontées mécaniques de Bonneval sont déficitaires et déjà entretenues par la Société des Téléphériques de Val-d'Isère. La faiblesse de l'un le rendant dépendant du plus fort, la Compagnie des Alpes dans le cas présent, Bonneval aura-t-il la volonté de refuser de vendre son âme au diable, dans un jeu de monopoly à grande échelle ?

Car une liaison de ce type ne pourrait qu'être négative pour Bonneval en détruisant ce qui fait sa valeur, à savoir son cadre exceptionnel. Il est curieux que les élus privilégient de fait les actionnaires des groupes touristiques et immobiliers au détriment de leurs électeurs que le tourisme financier force au départ et qui ne procure que de maigres emplois saisonniers mal payés.

(3) Population officielle, janvier 2006.

(4) Ce que Lionel Laslaz nomme télistokome, littéralement village le plus au loin selon un mot grec reconstitué, thèse de doctorat, 2005.

(5) Avant la création de leur paroisse en 1532, les Bonnevalains dépendaient de celle Bessans. L'indépendance administrative suivra en 1562.

(6) Il faudrait mettre ailleurs les panneaux photographiques de mauvaise qualité mis à la place de la statue dans la niche du retable de la chapelle latérale gauche et de part et d'autre du retable de la chapelle latérale droite.

Articles connexes :

L'Écot (à venir)

 

Site officiel du Parc National de la Vanoise  

Cliquer ici pour accéder au site du Parc National des Ecrins

 

             

Web Vallouimages Pays des Écrins Flore alpine

Home  Accueil  Maurienne 
     
  Haut de page  

Bessans  Bonneval-sur-Arc  Lanslevillard

Vallouise  Pelvoux  Ailefroide  L'Argentière-la-Bessée  Névache

Première version Dernière version Dernière correction
Avril 2009 Janvier 2013 Janvier 2013

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

Sortie

Version 2.00

Mars 2009