Vallouimages

Site sur Vallouise, les Écrins, les Alpes et bien d'autres massifs, régions et pays

Névache - Logo de l'Office du Tourisme

Sommaire Clarée

Toponymie de la Clarée

Géologie locale

Verrou du Lac Rouge vu de la Montagne des Travers

Pointe de l'Androsace

Haute Clarée -  Verrou du Lac Rouge et Pointe de l'Androsace (2886 m) vus de la Montagne des Travers

Octobre 2007

Verrou du Lac Rouge

Haute Clarée -  Verrou du Lac Rouge - Au loin, le Mont Thabor (3178 m)

Juin 2007

Lac Rouge

Haute Clarée - Lac Rouge (2585 m) - Chandelle du Lac Rouge (2757 m)

Juin 2007

Combe du Lac Rouge

Tête de la Cassille

Haute Clarée - Combe du Lac Rouge (en haut à gauche) - Tête de la Cassille (3069 m)

Juin 2007

Chandelle du Lac Rouge

Haute Clarée - Combe du Lac Rouge

Juin 2007

Glacier du Lac Rouge

Glacier rocheux de droite

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux de droite (sens orographique)

Octobre 2007

Glacier du Lac Rouge

Glacier rocheux principal

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal

Octobre 2007

Glacier du Lac Rouge

Glacier rocheux principal

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal

Octobre 2007

Combe du Lac Rouge

Mont Thabor

Haute Clarée - Combe du Lac Rouge - Au loin, le Mont Thabor (3178 m)

Octobre 2007

Bannières et Logos Liens et Annuaire

Vallée de la Clarée et Vallée Étroite - Névache, Val-des-Prés et leurs hameaux, Haute Clarée, Vallée de Mélezet (Italie)

Cliquer sur la vignette

pour accéder au sommaire

______________________

 
 

 

  

 

Passer en plein écran en pressant la touche F11 de votre clavier

Vallée de la Clarée

Haute Clarée

Lac Rouge, Combe du Lac Rouge, Glaciers rocheux

Le Lac Rouge, noté également Lac des Métaux sur d'anciennes cartes [cité par Roibert Touchon, La Montagne, mars 1910], est blotti dans un cirque sauvage et fermé du massif des Cerces, caché derrière l'extrémité nord  - sans nom sur la carte IGN - de la Crête du Queyrellin. Le cirque débouche vers 2600 m par une étroite échancrure perchée 200 mètres au dessus de la Montagne des Travers et dominée par la Chandelle du Lac Rouge (2757 m) dont les roches, rouge vineux, ont donné leur nom au site. Le lac est là de l'autre côté, quelques mètres en contrebas du verrou, dans un paysage complètement minéral. Ses eaux, loin d'être rouges, sont le plus souvent couleur émeraude en hautes eaux. Le lac n'a pas de torrent exutoire. Il est en hautes eaux au début de l'été après la fonte des neiges et à l'étiage au début de l'automne avant les premières pluies. Son niveau et sa surface varient de façon spectaculaire. L'intense évaporation estivale et les infiltrations en sous-sol peuvent lui faire perdre plusieurs mètres et le réduire à une simple flaque.

Haute Clarée - Lac Rouge (2585 m) - Roche des Béraudes (2895 m)

Haute Clarée - Lac Rouge (2585 m) - Tête de la Cassille (3069 m)

Haute Clarée - Combe du Lac Rouge (en haut à gauche) - Tête de la Cassille (3069 m)

Haute Clarée - Lac Rouge (2585 m)

Lac Rouge, au pied de la Roche des Béraudes et de la Tête de la Cassille, en hautes eaux

Juin 2007

Juin 2007

Juin 2007

Juin 2007

Haute Clarée - Lac Rouge (2585 m) - Chandelle du Lac Rouge (2757 m) Haute Clarée - Lac Rouge (2585 m) - Chandelle du Lac Rouge (2757 m) Haute Clarée - Lac Rouge (2585 m), devenu simple flaque à l'étiage Haute Clarée - Lac Rouge (2585 m), devenu simple flaque à l'étiage

Lac Rouge, au pied de la Chandelle éponyme, à l'étiage

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Le lac se trouve dans la partie aval d'un cirque glaciaire orienté au nord où l'empreinte des glaciers est étonnement fraîche. La Combe du Lac Rouge, puisque tel est son nom, est dominée de toute part par des sommets et crêtes dépassant 2800 m qui culminent  à la Tête de la Cassille  (3069 m). Ses pentes et celles de la Crête de la Casse Blanche alimentent en permanence les éboulis qui ont fini par complètement recouvrir et protéger les résidus de son ancien glacier, aujourd'hui morcelé en deux glaciers rocheux toujours actifs.

Haute Clarée - Combe du Lac Rouge - Tête de la Cassille (3069 m) - Glaciers rocheux, actif à gauche, fossile à droite

Haute Clarée - Combe du Lac Rouge - Tête de la Cassille (3069 m) - Glaciers rocheux, actif à gauche, fossile à droite

Haute Clarée - Combe du Lac Rouge - Front du glacier rocheux

Haute Clarée - Combe du Lac Rouge - Front du glacier rocheux

Glaciers rocheux du Lac Rouge

Front du glacier rocheux actif

Juin 2007

Juin 2007

Juin 2007

Juin 2007

Haute Clarée - Combe du Lac Rouge - Front du glacier rocheux - Roche des Béraudes (2895 m) Haute Clarée - Combe du Lac Rouge - Glacier rocheux de droite (sens orographique) Haute Clarée - Combe du Lac Rouge - Glacier rocheux de droite (sens orographique) Haute Clarée - Combe du Lac Rouge - Glacier rocheux principal

Glaciers rocheux du Lac Rouge

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Cliquer sur les photos pour les agrandir

les glaciers avant de disparaître se fossilisent sous la forme de glaciers rocheux  en s'enfouissant sous une couverture plus ou moins épaisse de rochers. En général, ils restent actifs un temps avec apparition de bourrelets caractéristiques, puis finissent par fondre complètement et se stabiliser. C'est le processus en cours ici, où le glacier, encore alimenté jusque dans les années 1980, s'enfonce sous les éboulis en deux branches séparées par une échine centrale qui mène à la Crête de la Casse Blanche. Le glacier principal sous la Tête de la Cassille a belle allure, c'est un beau glacier noir qui continue à évacuer vers l'aval les matériaux qui en descendent. Il reproduit jusqu'à son front la structure géologique des pentes qui le dominent par des bandes longitudinales de couleurs différentes. Le glacier se termine par un front abrupt dominant le lac. On distingue bien à ce niveau trois couleurs de roches de sa rive gauche à sa rive droite : roches brunes issues de la Tête de la Cassille elle-même, roches plus grises descendues de son arête est, et, roches noires provenant du pied de celle-ci. Le talus en éboulis instable de son front recouvre de façon spectaculaire un autre ancien glacier rocheux fossile envahi par la végétation.

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Tête de la Cassille (3069 m)

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Au loin, Roches de Crépin (2942 m) et Mont Thabor (3178 m)

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Au loin, Roches de Crépin (2942 m) et Mont Thabor (3178 m)

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Au loin, Roche des Béraudes (2895 m) et Pointe des Cerces (3097 m)

Glaciers rocheux du Lac Rouge

Front du glacier rocheux actif

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Au loin, Roche des Béraudes (2895 m) et Pointe des Cerces (3097 m) Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Au loin, Roche des Béraudes (2895 m) et Pointe des Cerces (3097 m) Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Bandes longitudinales

Glaciers rocheux du Lac Rouge

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Le profil longitudinal du glacier principal depuis l'amont présente plusieurs zones distinctes : (1) une pente raide où s'accumulent les éboulis et où une accumulation se produisait encore de façon certaine dans les années 1970-1980, et peut-être même encore maintenant mais très vite recouverte et donc protégée par les éboulis qui débaroulent régulièrement. Vous entendez un bruit de chutes de pierres ? Levez la tête et vous verrez les chamois traverser la pente et provoquant les glissements de rochers ! (2) une zone de surcreusement importante propice à la présence d'eau sous le glacier et éligible à la formation éventuelle d'un lac glaciaire, sans doute assez éphémère vu la régularité des éboulements. (3) une zone où le glacier remonte nettement avant d'atteindre (4) la zone de son front abrupt décrit précédemment.

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Glace apparente et petit lac Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Glace apparente et petit lac Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Glace apparente et petit lac Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Glace apparente et petit lac

Glaciers rocheux du Lac Rouge

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Durant l'été 2007, l'effondrement de la voûte de glace au dessus d'une poche d'eau a fait réapparaître la glace sous-jacente sur quelques m2 en bordure de l'ancienne poche. La zone de glace est située vers 2800 m d'altitude dans la zone de surcreusement du cirque au pied de la Tête de la Cassille, ce qui laisse  à penser que l'on est peut-être encore loin du front de glace lui-même.

Cet épisode a permis de vérifier la faible épaisseur de rochers au dessus de la glace. Comme sur le Glacier Noir et le Glacier d'Arsine dans le massif des Écrins, quelques 20 cm d'éboulis seulement recouvrent la glace. Il marque surtout une étape dans le processus de disparition progressive du glacier. La fonte régulière de la glace due au réchauffement important constaté en altitude ces dernières années amène une diminution d'épaisseur et donc une fragilisation des zones où le glacier recouvre de petites poches d'eau sous-glaciaires, voire de petits lacs sous-glaciaires dans la zone de surcreusement.

Article connexe :

Glacier du Lac Rouge - La glace refait surface sur le Glacier du Lac Rouge.

La Haute Clarée :

La Haute Clarée - Une vallée glaciaire typique en mutation rapide, évolution des paysages, problématique du passage du tout agricole au tout tourisme.

Lacou, Verney  - Verrou de Lacou, Cascade de Névache, Plan du Rately, Chalets du Verney, Chalets de Basse Gardiole.

La Sausse, Lacha  - La Basse Sausse, la Souchère, plan et Chalets de Lacha, la Meuille.

La Souchère - Zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique de la Souchère.

Fontcouverte  -  Cascade et Chalets de Fontcouverte.

Pic du Lac Blanc  -  Panorama 360° depuis le sommet.

Le Queyrellin, le Jadis  - Chalets du Queyrellin, Rif Tord, les Sagnes, les Faous, le Jadis.

Roche Noire - L'Eycharène, Chalets de Roche Noire.

Le Chardonnet - Le Chardonnet, la Casse Blanche, le Raisin, la Grande Manche.

Laval  - La Combe, Laval, plan du Moutet.

Les Drayères - Le Moutet, le Gap, Crépin, l'Arisan, Pont de Pierre, les Drayères.

La Main de Crépin - Écroulement de l'Index.

Lieux secrets en haute Clarée - Lieux perdus en montagne.

Combe du Lac Rouge - Lac Rouge, Combe du Lac Rouge, Glaciers rocheux du Lac Rouge.

Toponymie de la Clarée - Étude et Étymologie des noms de lieux de la Clarée.

 

Note

Vallée de la Clarée ou Vallée de Névache - Note sur le nom de la vallée

 

 

Home  Accueil  Briançonnais
     
  Haut de page  
Première version Dernière version Dernière correction
Octobre 2007 Octobre 2007 Janvier 2013

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

Sortie

Version 1.00

Octobre 2004