Vallouimages

Site sur Vallouise, les Écrins, les Alpes et bien d'autres massifs, régions et pays

Névache - Logo de l'Office du Tourisme

Sommaire Clarée

Toponymie de la Clarée

Géologie locale

Glacier du Lac Rouge

Glacier rocheux principal

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal

Octobre 2007

Glacier du Lac Rouge

Glacier rocheux principal

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal

Octobre 2007

Le Glacier du Thabor plonge aussi dans une étendue d'eau dans une  zone de surcreusement

Mont Thabor - Glacier du Thabor

Août 2005

Photo Thomas Bonnet

Bannières et Logos Liens et Annuaire

Vallée de la Clarée et Vallée Étroite - Névache, Val-des-Prés et leurs hameaux, Haute Clarée, Vallée de Mélezet (Italie)

Cliquer sur la vignette

pour accéder au sommaire

______________________

  

 

Passer en plein écran en pressant la touche F11 de votre clavier

Vallée de la Clarée

Haute Clarée

Glacier du Lac Rouge

ou

" Fausse découverte d'un vrai glacier dans la Combe du lac Rouge "

Le Dauphiné Libéré, dans un article à sensation (NB : 4 Mo) en pleine page de l'édition Hautes-Alpes du dimanche 14 octobre 2007, a annoncé l'apparition d'un nouveau glacier dans le massif des Cerces.

L'article ne fait pas dans la demi-mesure mais plutôt dans le sensationnel en affirmant toute une série de contrevérités : d'abord, l'ignorance d'un glacier dans la Combe du Lac Rouge, puis le travail à venir pour l'IGN et autres spécialistes sous la tutelle du ministère de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire, et, enfin, cerise sur le gâteau, le fait que personne ne connaissait son existence puisque le dernier bloc de glace dans la vallée de la Clarée était censé avoir fondu depuis plus de 3000 ans !

En réalité, le Glacier du Lac Rouge est parfaitement connu des habitués des lieux d'abord, dont l'auteur, de l'IGN ensuite qui l'indique très clairement sur sa carte Top 25 en distinguant même deux zones de glace. Enfin, évoquer la disparition des glaces depuis plus de 3000 ans dans la vallée est complètement infondé. Au contraire, on connaît bien encore deux zones englacées dans la vallée de la Clarée : la Combe du Lac Rouge, bien sûr, la plus importante et où un glacier structuré existe, et, le couloir nord-est de la Pointe des Cerces où le Glacier du Riou Blanc est cité en pleine activité en 1910 [Robert Touchon, La Montagne, mars 1910]. Par contre, la présence de glace est devenue plus incertaine dans le cirque de la Grand Plate, malgré l'indication qu"en fait encore l'IGN. Ces zones de glaces sont des vestiges du Petit Âge Glaciaire des XVIIe au XIXe siècles durant lequel les glaciers se sont reconstitués.

L'article avance une première estimation d'âge de plus de 3000 ans, faisant remonter ce glacier à l'âge du Bronze. C'est complètement ignorer l'évolution des climats durant les 3 derniers millénaires, avec notamment deux périodes plus chaudes qu'aujourd'hui à l'époque romaine et durant le Petit Optimum Médiéval [Emmanuel Le Roy Ladurie] des XIe au XIIIe siècles. Tous les glaciologues s'accordent pour dire que les glaciers actuels ne sont en aucun cas des résidus des périodes glaciaires antérieures. Le Glacier du Lac Rouge lui-même avait encore une zone d'accumulation de glaces durant la petite poussée glaciaire des années 1960 à 1980, bien vite oubliée. La glace prétendument découverte date très probablement de cette époque.

En fait, il y a deux glaciers rocheux encore actifs dans la Combe du Lac Rouge, un en rive droite assez amenuisé, l'autre au centre de la Combe, beaucoup plus important. C'est un magnifique glacier rocheux qui continue à évacuer les éboulis qui tombent régulièrement des pentes de la Crête de la Casse Blanche et de la Tête de la Cassille. L'apparition de glace ne peut résulter d'un glissement de terrain dû à la fonte du pergélisol puisque elle est survenue dans la zone de surcreusement du glacier et que la couche de roches au dessus de la glace est de l'ordre de quelques dizaines de centimètres, comme c'est d'ailleurs généralement le cas sur les glaciers noirs, par exemple le Glacier Noir et le Glacier d'Arsine dans le massif des Écrins.

Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Glace apparente et petit lac Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Glace apparente et petit lac Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Glace apparente et petit lac Haute Clarée - Glaciers du Lac Rouge - Glacier rocheux principal - Glace apparente et petit lac

Glaciers rocheux du Lac Rouge

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

Cliquer sur les photos pour les agrandir

En réalité, la zone de surcreusement est propice à l'accumulation d'eau sous-glaciaire. La fonte régulière de la glace due au réchauffement important constaté en altitude ces dernières années amène une diminution d'épaisseur et donc une fragilisation des zones où le glacier recouvre de petites poches d'eau sous-glaciaires. L'apparition de la glace est due à l'effondrement de la voûte de glace au dessus d'une poche d'eau. Phénomène somme toute banal qui ne méritait en rien un article à sensation.

Pour en savoir plus :

Combe du Lac Rouge - Lac Rouge, Combe du Lac Rouge, Glaciers rocheux du Lac Rouge.

 

Note

Vallée de la Clarée ou Vallée de Névache - Note sur le nom de la vallée

 

 
Home  Accueil  Briançonnais
     
  Haut de page  
Première version Dernière version Dernière correction
Octobre 2007 Octobre 2007 Septembre 2016

 

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

Sortie

Version 1.00

Octobre 2004